AIB Les agences publiques de presse burkinabè et ivoirienne sollicitent davantage les appuis de leurs Etats AIB Burkina/Orientation des nouveaux bacheliers : Le ministre Maïga conseille de passer par des structures officielles AIB Burkina/Forum africain : L’Afrique invité à gérer son identité numérique (ministre) AIB Côte d’Ivoire : Le président Ouattara se félicite de sa rencontre avec l’ancien président Gbagbo AGP Siguiri/Faits divers : un jeune meurt par suite d’affrontements entre groupes rivaux à Siguirini AGP AFICCON/ Exercice 2021: Validation de 16 projets d’intercommunalité d’un montant de 1301.099 782.461 pour Conakry ANP Tillabéri : L’UE et le PNUD dotent les services techniques régionaux en matériels d’hygiène et de protection contre la Covid-19 ANP Clôture de la session extraordinaire du parlement : Seini Oumarou se félicite de l’affectation de ressources pour améliorer les effectifs des FDS ANG Política/Governo adopta via bancária como única forma de pagamento de salários nas instituições públicas ANG Marcha de funcionários públicos/”Mais de 700 policias não recebem salários”, diz Júlio Mendonça

Explosion lors d’un meeting en Éthiopie: Le bilan porté à deux morts


  24 Juin      65        Politique (17914), Securité (2067),

   

Rabat, 24/06/2018 (MAP), L’explosion samedi d’une grenade, lancée au milieu d’une foule immense venue écouter le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed dans le centre d’Addis Abeba, a fait deux morts, selon un bilan fourni dimanche par le ministre de la Santé, alors que la police a procédé à six arrestations.

« Je suis vraiment désolé d’apprendre que nous avons perdu une autre victime éthiopienne de l’attaque d’hier », a indiqué dimanche sur Twitter le ministre de la Santé, Amir Aman. « Mes sincères sympathie et condoléances vont à la famille, aux amis et à tous les Éthiopiens », a-t-il ajouté.

Une personne avait été tuée et plus de 150 blessées dans l’explosion et le mouvement de panique qui s’en était suivi, avait annoncé samedi M. Aman. Le Premier ministre avait quitté les lieux sain et sauf.

Selon l’agence de presse d’État éthiopienne, six personnes soupçonnées d’être impliquées dans l’attaque avaient été arrêtées, au moment où aucun groupe n’a revendiqué cette action.

Le Premier ministre a estimé que l’incident avait été planifié par des groupes cherchant à discréditer son programme de réformes.

Premier chef du gouvernement éthiopien issu de l’ethnie oromo, M. Abiy a étonné les observateurs par la célérité de ses réformes.

Dans la même catégorie