AGP Guinée-Sénégal CAN 2021 : Kaba Diawara satisfait et promet de se remettre au travail pour les prochains matchs AGP Conakry/Société : Des kits socioprofessionnels pour 19 enfants en situation de vulnérabilité AGP Kankan-Justice : Passation entre les procureurs entrant et sortant au tribunal de 1ère instance AGP Guinée : Les opérateurs économiques reçus par le président de la transition GNA Nestlé Ghana recalls dairy products temporarily GNA Ecotoursim contributes $1.2 billion to GDP in 2020 GNA Venture Capital Trust Fund invest in more than 60 companies GNA Reinstate GN Bank’s license-PPP appeals to President Akufo-Addo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les acteurs de la société civile appelés à jouer leur rôle d’éclaireur de la population AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La pisciculture et ses infrastructures expliquées aux élèves de Tiébissou et de Didiévi

FATICK : VERS L’IMPLANTATION DE CEDAF DANS TOUS LES DÉPARTEMENTS


  16 Novembre      12        Non classé (389), Société (37749),

   

Fatick, 15 nov (APS) – Le ministère de la Femme, de la Famille, du Genre, et de la Protection des enfants compte généraliser l’implantation de Centres départementaux d’assistance et de formation pour la femme (CEDAF) dans tout le pays a indiqué lundi, son secrétaire général, Mame Ngor Diouf.

« Nous allons généraliser l’implantation de CEDAF au niveau national, soit dans tous les départements », a dit M. Diouf.

Il s’exprimait lors de la cérémonie officielle de clôture de la session de formation des facilitateurs techniques du Programme d’alphabétisation et d’apprentissage des métiers (PALAM).

« Cette politique de généralisation dans l’implantation de ces centres sera prise en compte dans le cadre du budget 2022 du ministère de la Femme », a-t-il assuré en présence de l’adjoint au gouverneur de Fatick en charge du développement, Abdou Diop.

Dans cette perspective, a-t-il avancé, son ministère compte donner à ces centres d’assistance et de formation pour la femme « une vocation importante dans l’autonomisation des femmes ».

A travers sa composante 3 dédiée spécifiquement aux femmes, le PALAM II permettra d’accéder à une alphabétisation fonctionnelle, à une formation technique et professionnelle pour le développement des micros entreprises, a rappelé M. Diouf.

Initiée dans les régions de Thiès et Fatick, deux zones d’intervention du PALAM II, sur la période du 9 au 15 novembre, cette session de formation a permis de renforcer les capacités de 84 facilitateurs techniques originaires de ces deux régions, a précisé Khady Fall Ndiaye Mbacké,

Durant sept jours les facilitateurs et facilitatrices du PALAM ont bénéficié d’un renforcement de capacités dans les filières : maraîchage, transformation des produits agro-alimentaires, transformation des fruits et légumes, a-t-elle fait savoir.

Mme Mbacké a aussi évoqué les filières de transformation de produits halieutiques, la teinture, la couture et la broderie à la main, la saponification, la javellisation, l’embouche, l’aviculture et la tannerie.

La cérémonie a été clôturée par une remise d’attestations aux facilitateurs participants et une dégustation de plats conçus à partir de céréales locales.

Le Palam II est un vaste programme du gouvernement appuyé par la Banque islamique de développement (BID) pour un montant de plus de 13 milliards de francs CFA.

Il intervient dans les régions de Fatick, Kaolack et Thiès.

Dans la même catégorie