GNA Report: WHO investigators seeking Covid-19 origin going back to China GNA La Palma volcano’s lava flow suddenly stops after eight-day eruption GNA Earthquake strikes port city on Greek island of Crete GNA PSG can set early Champions League marker in City rematch AIP Côte d’Ivoire-AIP/ CEDEAO: Vers la mise en oeuvre d’une stratégie régionale de lutte contre les zoonoses AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Vers l’uniformisation des contenus des enseignements des SIE AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les critères de sélection des SIE ne visent pas à sanctionner (MENA) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Mabri Toikeusse plébiscité à la tête de l’UDPCI GNA  Let’s avoid ‘protocol enlistments’ into security services – Former NPP Organiser   GNA Public urged to treat physically challenged with dignity

Filière avicole : l’ouverture au marché extérieur est  »inéluctable » (officiel)


  18 Juin      64        Economie (13155),

   

Dakar, 18 juin 2018 – (APS) – Augustin Faye, directeur de cabinet du ministre en charge du Commerce, a lié lundi à Dakar l’ouverture prochaine de la filière avicole sénégalaise au marché extérieur à la volonté du pays de respecter ses engagements commerciaux internationaux.

 » Le ministère du Commerce est en train de se préparer à cette ouverture qui est inéluctable si on veut être en phase avec nos engagements commerciaux internationaux », a-t-il déclaré en marge d’un atelier régional dédié aux normes de la concurrence.

 »Notre marché avicole doit s’ouvrir à l’extérieur pour davantage accroître la compétitivité de nos entreprises. C’est l’effort que l’Etat doit fournir pour mettre nos producteurs à niveau pour pouvoir affronter cette ouverture des marchés », a-t-il expliqué.

 »Il s’agira d’un travail d’équipe permettant d’accompagner l’ensemble des acteurs. Le Sénégal a fait le choix de diversifier ses partenaires étant donné l’étroitesse de son marché », a-t-il souligné, réagissant ainsi à la réticence manifestée par les acteurs locaux après l’annonce de cette ouverture du marché avicole.

 »La filière avicole a fait l’objet d’une certaine réglementation qui a permis d’asseoir un secteur dynamique. L’Etat du Sénégal avait pour y arriver mis en œuvre des restrictions sur certains produits. Cela a permis de rendre compétitif l’aviculture locale », a rappelé M. Faye.

Le directeur de cabinet du ministre sénégalais du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation et de la Promotion des PME, fait notamment allusion à certaines mesures protectionnistes prises à partir de 2005 pour protéger la filière locale. Il s’agit, entre autres, de l’interdiction d’importation de certains produits de la volaille.
SKS/AKS/ASG

Dans la même catégorie