MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

Finance climatique : le PNUD initie des partages d’expérience à Abidjan pour une meilleure implication du secteur privé


  25 Juin      28        Environnement/Eaux/Forêts (6756),

 

Abidjan, 25 juin 2024 (AIP) – Le Programme des Nations Unies a initié des échanges et des partages d’expériences à Abidjan, pour une meilleure implication du secteur privé dans le financement des Contributions déterminées au niveau national (CDN), dans le cadre de la finance climatique, lors d’un atelier de renforcement de capacités et réunions B2B, favoriser l’engagement dans la mise en œuvre de la CND.

« Nous sommes tous mus par une ambition commune : lutter contre les changements climatiques à travers les contributions déterminées au niveau national (CDN). Nous sommes rassemblés ici, malgré nos différences institutionnelles, sectorielles et d’intervention, pour marquer notre engagement collectif et discuter de la place essentielle du secteur privé, un acteur incontournable et indispensable », a déclaré le représentant résident adjoint du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Gaël Ollivier lisant le discours de la représentante résidente du PNUD à l’ouverture de l’atelier mardi 25 juin 2024 à Abidjan.

Pour lui, la plupart des pays africains ont révisé leurs CDN et passent maintenant de l’engagement à la mise en œuvre, mais le financement demeure un enjeu crucial pour ces pays.

Il précise que le PNUD souhaite créer les conditions d’un engagement efficace du secteur privé dans le financement des CDN à travers le renforcement des capacités techniques, la création de cadres appropriés pour tirer parti du financement, et l’adoption d’une planification programmatique des investissements dans le cadre des CDN pour favoriser l’engagement du secteur privé.
Les participants à l’atelier

L’objectif général de l’atelier est de permettre, de manière pratique, une meilleure compréhension et un partage de connaissances, tant vertical qu’horizontal, des participants sur les CDN et sur l’accès à la finance climatique par le secteur privé.

D’une part, il vise à favoriser une meilleure implication du secteur privé dans le financement et, d’autre part, dans la mise en œuvre des CDN.

Il s’agira de rassembler les parties prenantes clés du secteur public et du secteur privé autour des CDN et leurs plans d’investissement, les fonds climatiques et autres instruments financiers et des approches et les initiatives propices à un meilleur engagement du secteur privé.

Cet atelier organisé par le PNUD, en partenariat avec le NDC Partnership et Pangea, s’inscrit dans le cadre de la deuxième phase de son initiative Climate Promise (CP2), visant principalement à soutenir la mise en œuvre coordonnée, efficace et inclusive des CDN ambitieuses.

Ouvert par le représentant du ministre de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique, Parfiat Kouadio, cet atelier prend fin ce vendredi. Il a rassemblé plus de 90 participants venus du Sénégal, de la Mauritanie, du Niger, du Tchad, du Burkina Faso, du Mali, d’Italie, de Belgique et des États-Unis et de la Côte d’Ivoire.

Les participants à l’atelier sont des acteurs gouvernementaux, notamment les représentants des ministères sectoriels clés (finance, budget, planification, énergie, agriculture, environnement, etc.), les points focaux des mécanismes climatiques, ainsi que les représentants des banques de développement, des banques commerciales, et les partenaires techniques et financiers.

Dans la même catégorie