MAP Basketball: la 4ème édition de la BAL le 24 mai à Kigali, avec la participation du FUS de Rabat ANP Morts dans des attaques à Tillaberi : Le front patriotique pour la souveraineté condamne fermement ces attaques MAP L’intégration économique, un pilier fondamental pour la promotion du développement en Afrique (M. Mezzour) ANP Le Ministre du Commerce et de l’Industrie visite plusieurs unités industrielles et commerciales de la Ville de Tahoua ANP Niamey : Le Président du CNSP reçoit l’Ambassadeur de Chine au Niger MAP Dakhla: Des ambassadeurs africains saluent la « crédibilité » et « l’audace » de l’Initiative Royale pour l’Atlantique Economie et finances / Société et Région MAP Le PAM appelle à une action urgente pour lutter contre l’insécurité alimentaire en Afrique australe MAP L’Angola cultive seulement 17% de ses terres arables (ministre) MAP Massacre de 2009 en Guinée: prison à vie requise contre l’ancien président Moussa Dadis Camara MAP Niger: sept soldats nigériens et « des dizaines » de terroristes tués près du Burkina Faso (officiel)

Formation des blogueurs et web activistes


  17 Avril      6        Technologie (1052),

 

Dosso, 17Avril (ANP) – Organisé par l’ONG TEDHELTE Niger avec l’appui du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, Dosso a abrité du 15 au 17 avril, un atelier de formation sur la protection des droits humains et la lutte contre les violences basées sur le genre au profit des blogueurs et web activistes des régions de Niamey, Dosso, Tillabéry et Tahoua.
L’objectif de cet atelier est de contribuer au renforcement des capacités des acteurs sur les principes et standards de la promotion et la protection des droits de l’homme à l’ère du numérique. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le gouverneur de la région de Dosso, le général de brigade Iro Oumarou entouré de ses proches collaborateurs et en présence de la présidente de l’ONG TEDHELTE Niger Mme Naomi Binta Stansly, du représentant du HCDH et de nombreux invités
Dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, le gouverneur de la région de Dosso, le général de brigade Iro Oumarou a indiqué que le Niger à l’instar des autres pays du monde évolue dans un monde moderne où les nouvelles technologies de l’information et de la communication notamment les réseaux sociaux jouent un rôle prépondérant. Il s’agit a-t-il précisé des outils pouvant être mis à contribution dans le processus dans le processus de développement mais qui malheureusement sont souvent utilisés pour distiller des fausses informations ou propager des discours de haine en violation des principes et standards des droits de l’homme.
Les données personnelles des individus et la cohésion sociale à travers les réseaux sociaux doivent être protégées contre toutes atteintes qui peuvent les affecter a dit en substance le gouverneur de la région de Dosso. C’est pourquoi, l’Etat du Niger prenant la pleine mesure des enjeux a adopté la loi n°2017-28 du 03 mai 2017 relative à la protection des données à caractère personnel, modifiée et complétée par la loi n°2019-71 du 24 décembre 2019 et la loi n°2019-33 du 03 juillet 2019 portant répression de la cybercriminalité créant ainsi un cadre juridique de régulation de l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication.
Le CNSP et le gouvernement nigérien a souligné le général de brigade Iro Oumarou, sont résolument engagés à bâtir un Etat de droit garantissant à tous l’exercice des droits individuels et collectifs conformément aux valeurs humanistes de paix, de tolérance, de fraternité et d’unité. Cet atelier a notifié le gouverneur de Dosso rentre dans le cadre de la dynamique du renforcement de la cohésion nationale impulsée par le CNSP et le gouvernement sous la clairvoyance du chef de l’Etat le général de brigade Abdourahamane Tiani.
Auparavant dans son intervention, la présidente de l’ONG TEDHELTE-Niger Mme Naomi Binta Stansly a indiqué que la multiplication des violences basées sur le genre et les pratiques néfastes de tout ordre sont des obstacles majeurs à l’accomplissement des droits des femmes et des filles à la réalisation des objectifs de développement durable. Pour prendre à bras le corps ce problème, nous devons a-t-elle dit bâtir une synergie d’actions non seulement pour sensibiliser efficacement les populations mais également pour apporter un soutien adéquat aux victimes et aux témoins.
De nos jours, la protection des droits des femmes constitue, a souligné Mme Naomi Binta Stansly, une des plus grandes préoccupations des différents dirigeants à travers le monde, notamment les institutions. La violation des droits de ces dernières sont devenues récurrentes, alors que nombreuses d’entre elles n’ont aucune idée des textes réglementaires. Soulignons que l’ONG TEDHELTE Niger « entre aide en français » a été créée le 22 octobre 2010 par arrêté n°0703/MJSD/AR/DGAPJ/DLP et a pour mission de mobiliser et aider efficacement les femmes et les jeunes à prendre en charge leur environnement en s’appuyant sur des initiatives de développement durable.
Cette activité confirme une fois de plus, l’engagement du bureau du Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme et son de Représentant, Monsieur Omer Kebiwou KALAMEU à accompagner l’Etat du Niger dans ses efforts de promotion et de protection.

Dans la même catégorie