MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

Forum économique Côte d’Ivoire-Angola: Les secteurs privés des deux pays exhortés à se mettre ensemble pour créer des entreprises communes


  28 Juin      12        Economie (21743),

 

Abidjan, 28 juin 2024 (AIP)-Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, a exhorté vendredi  28 juin 2024, à Abidjan, les secteurs privés ivoiriens et angolais, à se mettre ensemble pour créer ensemble des entreprises communes dans des domaines prioritaires des deux pays qui seront demain des champions capables de conquérir des marchés au niveau continental et international.

A cet effet, il les a invité à être plus audacieux et plus offensifs pour tirer avantage des gisements d’opportunités offertes par les deux pays à savoir la Côte d’Ivoire et l’Angola.

Selon lui, le français et le portugais ne sauraient être une barrière car le business n’a pas de langue.

Il a expliqué que cette cérémonie, plus qu’une opportunité représente une nécessité d’encourager et de développer des relations de coopération économique et commerciales  entre la Côte d’Ivoire et l’Angola qui affichent un niveau d’échange bilatéral estimé à 225 milliards de gains exportés vers l’Angola, en précisant que le niveau actuel des échanges commerciaux est relativement modeste et compte tenu des potentialités des deux pays, les secteurs privés devront booster le niveau des échanges.

Il a également fait savoir que la Côte d’Ivoire et l’Angola, ayant compris que les performances souhaitées ne peuvent se réaliser sans le secteur privé, ont mené des reformes pour l’amélioration de l’environnement des  affaires en mettant le secteur privé au coeur de leurs stratégies d’investissement afin d’accélérer la diversification économique grâce à l’innovation et à la complémentarité dans les domaines à fort potentiel tels que l’agriculture, l’industrie, la santé, l’éducation, les infrastructures, l’énergie.

Le forum économique Côte d’Ivoire-Angola a été marqué par la signature de trois protocoles d’accords (MOUs) et trois panels.

Dans la même catégorie