GNA Rev. Ntim Forjour donates to schools in his constituency GNA GES and GhLA hold maiden Akim Oda Reading Festival GNA Two West Mamprusi communities attain ODF Sanitised status GNA Assin North residents call for free, fair, transparent by-election GNA Massive participation at the Reverential night to usher in Emancipation Day GNA Peace Council unhappy about chieftaincy institution’s declining dignity and integrity AIB Burkina : Lancement de la formation de 60 femmes et jeunes filles vulnérables au métier de tissage AIB L’ASECNA encourage le bachelier Adama Komi, passionné d’aéronautique AIB Marche du mouvement « U Gulmu fi » : La foule n’a pas été reçue par le gouverneur, celui-ci s’explique AIB Burkina/Diapaga : Des manifestants exigent la sécurité et la prise en charge des déplacés internes

Gabon:  Fermeture de 8 cliniques privées en situation irrégulière à Libreville et ses environs


  30 Janvier      184        Santé (11060),

   

Libreville, 30 Janvier (AGP) – Les responsables du ministère de la Santé ont procédé, mardi, à la fermeture de huit (8) cliniques privées reprochées de pratiquer la médecine au Gabon dans l’illégalité et sans autorisation, a-t-on appris de sources autorisées.

En mettant à exécution la décision de fermer ces 8 cliniques situées dans la commune de Libreville et ses environs, les autorités sanitaires gabonaises sont passées de la parole à l’acte. Au nombre de celles-ci, on cite, entre autres, la clinique GDA, ONG/Médecins, Clinique Médicale Multimed, Cabinet Médical +, etc.

La fermeture desdites cliniques, qui vient à point nommé au regard des errements observés dans la pratique de la médecine par les tenants desdites structures sanitaires, à l’origine parfois des faits divers et autres auxquels sont confrontés plusieurs familles, s’inscrit dans le cadre de la série d’inspections de terrain initiée par le ministre d’État à la Santé, la Protection sociale et la Solidarité nationale, Denise Mekam’ne.

Il ne s’agit pas de faire fermer les cliniques et autres cabinets de Santé uniquement via cette opération. Elle vise par contre l’accompagnement des structures de santé privées et l’optimisation du système de santé gabonais. Lequel système est entaché par l’irrégularité de certaines cliniques privées et l’irresponsabilité de leurs propriétaires.

Elle (opération de contrôle) est conduite par le Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong. La présence des responsables du Parquet et des agents de la Police judiciaire est à relever. L’opération qui se déroule à Libreville se poursuivra à l’intérieur du pays.

Dans la même catégorie