APS COACH DES LIONNES : LA FÉDÉRATION PRIVILÉGIE LA CONTINUITÉ EN MISANT SUR YACINE MESSAOUDI (PRÉSIDENT) APS LANCEMENT DE LA DEUXIÈME ÉDITION DU GRAND CARNAVAL DE DAKAR APS APRÈS OMAN, LES LIONS ONT DÉFAIT LES EMIRATS ARABES UNIS APS CONFÉRENCE DE PRESSE DE LANCEMENT DU FESPACO À DAKAR, LUNDI APS A DAKAR ET MBOUR, DES RESTAURANTS LABELLISÉS ’’ZÉRO DÉCHET’’ APS LE FOOTBALLEUR MAKHÈTE DIOP RACONTE SON EXPÉRIENCE DANS LE GOLFE DANS UN OUVRAGE MAP Calvaire des populations de Tindouf et violences contre les migrants: l’Algérie devant ses responsabilités APS MAME FAMEW CAMARA EXPLIQUE L’IMPORTANCE DE LA PLACE DE LA FEMME DANS SES ŒUVRES APS CETTE RENCONTRE CONTRE LES EMIRATS ARABES UNIS EST UTILE (COACH) GNA Africa should address challenges of Covid-19 – President Akuffo Addo

Gabon: Le procès de Brice Laccruche Alihanga à nouveau renvoyé au 15 juin prochain devant la Cour d’appel


  11 Mai      14        Justice (1215),

   

Libreville, 11 Mai (AGP) – L’audience de Brice Laccruche Alihanga, présent devant la Cour d’Appel ce mardi 11 mai 2021, a été renvoyée au 15 juin prochain pour non-respect des dispositions contenues dans le Code de procédure pénale en République gabonaise.

Selon ses avocats, le prévenu devrait être informé au moins 8 jours avant le jour de l’audience comme stipulent les articles 418 et 271 du Code pénal.

«La Cour d’appel connaîtra de notre appel uniquement contre le jugement avant dire droit (ADD) du Tribunal ayant admis sa compétence pour connaître du délit reproché par l’Accusation à notre client Brice Laccruche Alihanga», a fait savoir Me Jean-Paul Moumbembe.

Et Me Anges Kevin Nzigou de poursuivre : «Nous avons assisté une fois de plus au rappel du respect du procès règles équitables, c’est-à-dire qu’il y a un minimum des règles à respecter. Il y a un minimum des délais à respecter pour permettre aux gens de préparer leur défense», a-t-il soutenu.

«Vous avez une personne qui est traduite devant la Cour d’Appel, ce n’est que 20 minutes avant, c’est-à-dire que jusqu’à ce matin il ne savait pas qu’il devait passer à l’audience. Nous qui sommes ses avocats, ce n’est que hier lundi que nous avons été avisés», a déploré Me Anges Kévin Nzigou, au sortir de l’audience.

Vêtu d’un costume noir, comme lors de l’audience à la Cour correctionnelle, l’ancien directeur de cabinet du président gabonais Ali Bongo Ondimba, Brice Laccruche Alihanga a été emmené sous une haute escorte de la sécurité pénitentiaire et des gendarmes armés dans la salle d’audience. Il est poursuivi pour détention frauduleuse de documents administratifs.

Dans la même catégorie