ANP Inauguration à Niamey de la nouvelle ambassade des États Unis construite à plus de 150 milliards de francs CFA ANP Le Premier Ministre Ouhoumoudou préside la 12ème réunion du comité de pilotage de la mission Eucap Sahel Niger APS ONZE NOUVEAUX MEMBRES FONT LEUR ENTRÉE DANS LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DE LA SODAV APS TOURNOI DE DUBAÏ : UNE DÉFAITE QUI OBLIGE LES LIONS À GAGNER LE DERNIER MATCH, SELON LEUR COACH APS TOURNOI U20 UAFA : MALICK DAFF SALUE LA BONNE ENTAME DE SON ÉQUIPE APS USSEIN : LES RECOMMANDATIONS DU CONSEIL ACADÉMIQUE POUR UNE REPRISE DES COURS DANS LES MEILLEURS DÉLAIS APS CÉRÉMONIE DE RESTITUTION DE L’INVENTAIRE SUR LE PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL, MARDI APS QUATRE CAS COVID DÉTECTÉS AU SEIN DE LA DÉLÉGATION SÉNÉGALAISE, LE MATCH-TEST CONTRE L’ALLEMAGNE ANNULÉ (FSB) APS TAÏBA NIASSÈNE : DES SEMENCES D’ARACHIDE ’’SUR UNE ÉCHELLE DE 1000 HA’’ OCTROYÉES À DES PRODUCTEURS APS PROMOGED : PLUS DE 200 MILLIARDS MOBILISÉS POUR UNE GESTION RATIONNELLE DES DÉCHETS AU SÉNÉGAL

Gabon: Les 105 agents licenciés de l’ANGTI en attente du paiement de leur reliquat


  2 Avril      21        Emploi (292), Entreprises (335), Société (33467),

   

Libreville, 02 Avril (AGP) – L’ensemble des 105 employés licenciés de l’Agence Nationale des Grands Travaux d’Infrastructures (ANGTI), notifiés d’une cessation de leurs activités le 14 octobre 2019, pour congés techniques de trois mois, ont fait une déclaration, le 30 mars dernier, à Libreville, pour réclamer le règlement total du reliquat des mesures d’accompagnement.

«Dans un contexte de confinement exigeant un minimum de provisions et de fonds dans chaque ménage, nous sollicitons vivement l’intervention des plus hautes autorités, en tête desquelles, le président de la République, chef de l’État, Ali Bongo Ondimba et le Premier ministre, Chef du gouvernement, Julien Nkoghé Békalé, afin que ce reliquat nous soit réglé dans les meilleurs délais. La souffrance est grande !», se sont-ils exclamés.

Les 105 employés licenciés de l’Agence Nationale des Grands Travaux d’Infrastructures (ANGTI) pour motifs d’ordres économiques ont, dans leur déclaration, rappelé qu’à l’issue de multiples rencontres entre l’ancien employeur, la Confédération Syndicale Gabonaise (COSYGA) et le ministère en charge des Travaux publics (la tutelle), un procès procès-verbal de conciliation énonçait comme mesures d’accompagnement, le paiement des droits légaux et d’une indemnité transactionnelle.

«Ledit procès-verbal prévoyait en outre un échéancier sur deux mois au cas où un paiement unique ne pouvait être effectué. Soit le 30 octobre 2019 pour la première tranche et le 30 novembre de la même année au plus tard pour la seconde. À ce jour, nous n’avons malheureusement reçu qu’une tranche, la deuxième étant toujours en attente de signature à la Direction générale du Budget et des Finances publiques», ont-ils expliqué.

Les ex-employés de l’ANGTI ont également indiqué que le dossier n’a connu aucune avancée significative jusqu’à ce jour. Pour ces pères et mères de familles licenciés, ils ne savent plus à quel saint se vouer.

Toutefois, dans la crainte croissante de voir leur situation empirer pendant le confinement décrété par les plus hautes autorités, ces derniers attendent une suite favorable à leur dossier.

Dans la même catégorie