ANP Dosso : Saisie de stupéfiants d’une valeur de plus de 30 millions de francs MAP CAN de futsal (3e journée/Groupe A) : Le Maroc se qualifie pour les demi-finales en surclassant la Zambie (13-0) MAP Tan-Tan : la Marine Royale porte assistance à 53 candidats à la migration irrégulière ANP Les accords sur la vente du brut de pétrole nigérien au centre d’un entretien entre le Chef de l’État et l’Ambassadeur de Chine au Niger MAP Nigeria: Des ONG demandent à l’Etat de ne pas autoriser Shell à vendre sa filiale onshore MAP Au 1er anniversaire du conflit au Soudan, Guterres préconise une solution politique AIP Une journée organisée en l’honneur des enseignants de l’UFRICA de l’Université Félix Houphouët Boigny AIP Mise en œuvre des CND : le ministère de l’Environnement lance un appel à projet (Communiqué) AIP La Côte d’Ivoire enregistre une avancée significative dans la lutte contre le changement climatique (Ministre) AIB Soum: L’armée burkinabè pulvérise des pick-up chargés de carburant et de munitions

Gabon : Les parents édifiés sur la notion de Paix à Port-Gentil


  1 Juin      57        Société (45024),

 

Libreville, 31 Mai (AGP) – A l’occasion de la fête des mères, le maire du deuxième arrondissement de la commune de Port-Gentil, Jean-Pierre Mbadinga Nzamba, a organisé, le 29 mai écoulé, une conférence sur la paix. Animé par Joseph Ambiambé, le coordonnateur national de la Fédération pour la Famille et la Paix mondiale et la Fédération pour la Paix Universelle, ce séminaire a pour but de sensibiliser les pères et mères de famille sur les valeurs familiales fondées sur la paix.

Pour célébrer les mères dans son arrondissement, le maire du deuxième arrondissement a organisé une conférence sur la paix. A l’entame de son exposé, le coordinateur national de la Fédération pour la Famille et la Paix mondiale et la Fédération pour la Paix Universelle, a procédé à un petit jeu qui a consisté à demander: «Par où commenceriez-vous si vous devriez apporter la paix dans le monde?». A cette interrogation, les participants ont répondu par « La  Famille ».

En effet, former une famille revient à établir un monde de paix. Pour ce dernier, la famille est la pierre d’angle pour la paix et l’amour dans le monde. De ce fait, chacun devrait personnellement établir une famille de paix qui va s’étendre pour devenir une société de paix et un monde de paix. «La paix commence par « moi », et le « moi » doit pourvoir grandir au sein de la famille pour acquérir les fondamentaux de la paix tels que Dieu l’a prévu», a t’il indiqué. Selon ses explications, quand une personne mature arrive à établir une famille, cette famille devient une famille de paix.

Hors, force est de constater que dans la société actuelle que certaines familles ne sont pas bâties dans le bon ordre et se brisent chaque jour par manque de paix et d’amour. Et d’après, Joseph Ambiambé, ce bon ordre consiste à renouveler et centrer les valeurs familiales sur les valeurs divines instaurées par Dieu le créateur.

«Si nous ne renouvelons pas les fondements des couples en les basant sur la paix et l’amour, il sera difficile de pouvoir établir une société paisible », a-t-il fait savoir.

Soulignant que si les problèmes familiaux sont devenus très récurrents, les foyers qui se brisent, les jeunes qui s’adonnent à tout, et les adultes qui ont perdu les valeurs nécessaires au bon fonctionnement de la famille, c’est tout simplement parce qu’il manque de paix.

A l’issue de cette conférence, les participants, notamment la directrice provinciale de la famille, Pélagie Antchoué, et la représentante des colonies étrangères, Séraphine Ondoua Yeno, n’ont pas manqué d’exprimer leur enthousiasme et leur intérêt pour cette notion de paix, qui pour elle, constitue un élément primordial pour maintenir unie la famille qui est la cellule de base de la société. «Sans la paix, rien de concret ne peut se construire»,

Pour le maire du deuxième arrondissement, cette édition de la fête des mères est le moment propice pour sensibiliser certains acteurs susceptibles de faire régner la paix autour d’eux. Il s’agit entre autres, de la directrice provinciale de la famille et celle en charge des affaires sociales, des chefs de quartiers, des notables, la représentante des communautés étrangères et les responsables des établissements scolaires ainsi que le représentant de la justice.

Dans la même catégorie