APS MBOUR : UN POSTE DE SANTÉ INAUGURÉ À MBOUROKH CISSÉ APS LE SÉNÉGAL DANS UNE LOGIQUE DE RÉDUCTION DES BATEAUX DE PÊCHE (MINISTRE) APS ALIOUNE NDOYE CONFIRME LE GEL DE L’INSTALLATION DE NOUVELLES USINES DE FARINE DE POISSON AIP L’inventaire forestier et faunique national présente ses résultats le 29 juin AIP Anne Ouloto engage les DRH à œuvrer pour une bonne gestion des ressources humaines AIP Modernisation de la riziculture pour un objectif d’un million de tonnes de paddy par an dans le Denguélé AIP Le ministre gouverneur Gaoussou Touré heureux de sa nouvelle mission d’agent de développement local APS LOMPOUL : DES PÊCHEURS VICTIMES DE BATEAUX DE PÊCHE ILLICITE DÉDOMMAGÉS DES DÉGÂTS SUBIS APS COUPE ARABE : « LES LIONCEAUX ONT MONTRÉ DE GRANDES QUALITÉS » (MALICK DAFF) AIP Une opération d’enrôlement à la CMU lancée à Korhogo

Gabon: Les travaux des voiries de Libreville exécutés à 45%


  10 Août      119        Travaux publics (378),

   

Libreville, le 10 Août (AGP)- C’est le constat fait par un reporter de l’AGP sur le terrain, pour apprécier l’état d’avancement des chantiers de la capitale gabonaise, Libreville, à quelques semaines du retour des grandes pluies.

En 2017, une réunion du Conseil présidentiel présidé par Ali Bongo Ondimba sur les infrastructures avec les différents acteurs, avait rappelé que la construction des infrastructures constituait un des fondements du plan stratégique Gabon émergent afin de parvenir à l’émergence à l’horizon 2025. Pour atteindre ces objectifs, et leur mise en œuvre, le Gabon s’était donc doté d’un cadre de planification des infrastructures dit «Schéma Directeur National d’Infrastructures».

Plusieurs difficultés avaient été évoquées. Notamment, dans la mise en œuvre de plusieurs projets sans réelle programmation. Représentant un goulot d’étranglement dans l’engagement de la dépense publique et un dépassement des capacités réelles d’investissement de l’Etat.

C’est dans ce droit fil, que le gouvernement gabonais a signé un contrat avec Banco Santander et United Kingdom Export Finance (UKEF) pour le financement des travaux d’aménagement des voiries urbaines et l’amélioration des conditions de circulation dans les Communes de Libreville, d’Akanda et d’Owendo. Ce projet concerne l’aménagement, l’entretien et la réhabilitation d’un linéaire de 88 kilomètres dans 120 voiries reparties sur 5 secteurs géographiques et constructions ou améliorations de 8 carrefours giratoires. Le démarrage du projet a commencé en janvier 2019, pour une fin prévisionnelle pour le mois de juillet 2021. Soit  une durée de 30 mois.  À ce jour,  l’avancement des travaux est estimé à 45%.

Pour atteindre les objectifs qui lui ont été assignés et surtout limité la dépense publique, aucune mission de contrôle n’a été recrutée. Mais, par contre, il y a un système mis en place par l’administration gabonaise afin de suivre la qualité des travaux et la qualité de mise en œuvre. Et ce système de suivi qualité, de sécurité et environnement a été mis en place par l’Agence Nationale des grands travaux et d’infrastructures (ANGTI) en étroite collaboration avec la Direction générale d’infrastructures et transports  (DGIT) et la Direction générale des études et des infrastructures (DGEI) afin de suivre la bonne exécution des travaux, dans les règles de l’art et conformément au Cahier des closes techniques et particulières  (CCTP) du marché.

Les contrôles et systèmes qualité des travaux sont menés par le Laboratoire national des bâtiments et des travaux publics du Gabon (LNBTPG), qui travaille en parfaite collaboration avec l’entreprise Colas, dans un système de gestion de la qualité. Car, l’entreprise adjudicataire, a une  expérience dans ce domaine qui n’est plus à démontrer au Gabon en qualité d’exécution des travaux. Elle fait l’unanimité dans ce domaine.

Dans la même catégorie