GNA NASPA launches 12th annual terminal congress in Takoradi GNA Corruption: Let’s stand for our values – Emile Short GNA Ghana welcomes World Bank’s new education strategy for Western and Central Africa GNA African governments asked to increase funding to overcome learning poverty ACI L’exposition-vente des produits ‘’made in Congo’’ prévue pour juillet prochain GNA 56 to participate in Carnegie African Diaspora Fellowship Program GNA 67 BRCs launched to support MSMEs GNA GSS to conduct next nationwide survey on Firms in 2023 GNA Evelyn Andoh, 63, wins ultimate prize for the Gold in the Oil Awards ACP De Lubumbashi, le Premier ministre SamaLukonde décrète trois jours de deuil national

Gabon : Olam palm fait le bilan de ses activités pour le lot 2 à Mandji


  20 Mai      23        social (248),

   

Libreville, 20 Mai (AGP) – Une réunion sur la gestion du compte du fonds social en faveur des villages impactés par les activités de production d’huile de palme de la société Olam Palm Mouila pour le lot 2 dans le département de Ndolou, dans la province de la Ngounié (Sud), s’est tenue jeudi à Mandji, pour faire le bilan des réalisations faites récemment par la société et discuter de nouveaux projets à financer qui rentrent dans le cadre du contrat social.

Cette réunion a été présidée par le préfet du département de Ndolou, Raymond Bimboundza qui était assisté du maire de la commune de Mandji, Benoît Jacquard Mougoula et du Vice-président du Conseil départemental, Martin Ndimina, en présence du directeur général de la société Olam Palm Mouila lot 2, Stéphane Naounou et des représentants des communautés locales riveraines aux plantations d’Olam.

Après le mot de bienvenu du préfet, qui a également expliqué le contexte et la justification du fonds social issu de la vente du bois extrait du permis d’Olam Palm, le tour est revenu à la communicatrice sociale d’Olam, Christelle Moavele Atabi, de faire le bilan des dépenses relatives aux besoins des populations des villages Diangui, Kanana, Lambaréné-Kili, Fanguindaka, Boungounga plus la commune de Mandji.

Pour éviter le gaspillage du bois lors de la préparation de ses terrains devant servir aux plantations, la société agro industrielle a signé une convention avec les Eaux et Forêts et la Compagnie des bois du Gabon (CBG) qui exploite la forêt de sorte que les 60% des revenus soient versés dans un compte bancaire au bénéfice de ces villages regroupés au sein de l’association «Ngoudou-Dimbou» (Force du village). Le but principal est de participer au développement du cru. Contrairement à certaines idées préconçues, l’argent n’est pas distribué aux habitants, mais il sert à financer les besoins communautaires présentés par les populations elles-mêmes, avant d’être validés en assemblée générale par le comité de gestion.

A l’occasion, Raymond Bimboundza a relevé que plusieurs projets ont déjà été réalisés, entre autres, l’achat d’une ambulance médicalisée pour le Centre médical de Mandji, l’achat d’un camion Canter pour servir en prestation à Olam, la construction de cinq logements pour indigents, notamment trois à Diangui, un à Lambaréné-Kili, un à Fanguindaka, une case de passage équipée à Kanana, l’achat d’un groupe électrogène et du matériel électrique pour le village Boungounga. De même, un atelier, équipé d’un moulin à manioc et d’un presse-canne pour le raffinage de la canne à sucre, a été construit à la commune et inauguré ce même jour.

Dans l’agenda du comité de gestion, il est prévu l’achat des médicaments, d’un groupe électrogène pour Kanana et le financement des projets structurants à savoir l’achat du matériel de pêche pour Fanguindaka, ainsi que le projet élevage de moutons pour Lambaréné-Kili.

Par ailleurs, le comité de gestion du fonds social est administré par Olam, le préfet, le maire, le président du Conseil département et chaque représentant des villages concernés. Toutefois, la mise en prestation du camion Canter a été validée par le directeur général d’Olam Palm Mouila lots 1 et 2.

Dans la même catégorie