AIP La ministre Françoise Remarck s’engage à améliorer les conditions de travail de son personnel AIP Françoise Remarck promet de soutenir les initiatives culturelles pour dynamiser le secteur des arts MAP Niger: une personne tuée et cinq enlevées « par des bandits » près de la Libye (ministère de l’Intérieur) MAP Togo: levée de la suspension des accréditations pour la presse étrangère MAP Liberia : le FAD approuve un financement de 10 millions de dollars pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle MAP La CEDEAO lance officiellement ses programmes de promotion du genre et de l’égalité en Côte d’Ivoire AIP Digitalisation : La CIE primée au B2B digital 2024 pour ses avancées en intelligence artificielle AIP Adama Bictogo reçoit la nouvelle présidente du parlement de la CEDEAO MAP Rwanda: début de la campagne électorale pour la présidentielle et les législatives du 15 juillet MAP Cyclone Gamane: Madagascar a besoin de 124 millions de dollars pour la reconstruction

Gabon: Ouverture du Forum national sur la journée sans Tabac


  1 Juin      59        Santé (15520),

 

Libreville, 31 mai (AGP) – La journée mondiale sans tabac du 31 mai, est l’occasion de mettre en lumière les actions de lutte entreprises par les professionnels de la santé et les organismes en charge de la question et rappeler à tous l’impact du Tabac sur l’individu. La salle de conférence d’Arambo de Libreville a servi de cadre ce mercredi 31 mai, pour célébrer cette journée autour des débats thématiques avec des spécialistes.

Dans son mot d’ouverture du Forum intitulé : «Le Tabac sur toutes ses formes est un danger pour la santé», le ministre de la Santé, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, est revenu sur la nécessité de faire le point sur les avancées de lutte contre le Tabagisme.

«Le Gabon dispose des textes législatifs qui permettent de protéger la population contre le tabagisme  passif et actif. Aussi, les textes de loi disent clairement qu’il est interdit de fumer dans les lieux publics. Or, ce que nous constatons est que certaines boîtes de nuit et restaurant et autres continuent d’accepter que les consommateurs fument à l’intérieur», a indiqué le ministre de la Santé qui, par la suite, prévient que les sanctions vont tomber à l’encontre de ces tenanciers.

L’usage du tabac crée une forte dépendance et est un facteur de risque majeur de maladies comme les maladies cardiovasculaires et le cancer du poumon. Pour accompagner le Gabon dans sa lutte anti-tabac, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) réitère son engagement.

«La culture du Tabac nuit à la santé des agriculteurs, planète. Et donc si nous voulons réduire la consommation du Tabac, il faut s’attaquer à la culture de ces plantes nocives. La culture du Tabac détruit l’écosystème, appauvrit les sols, souille les eaux et pollue l’environnement. Cette journée nous donne l’occasion de mettre en lumière les dangers aussi pour nous de renouveler l’engagement de OMS en faveur de l’adoption et la mise en application des politiques efficaces pour fin non seulement à l’épidémie de tabagisme, mais aussi à son impact sur les individus», a précisé Dr Aboubakar, représentant de l’OMS.

L’épidémie de tabagisme est l’un des plus grands défis de santé publique qui entraine chaque année près de huit millions de décès à travers le monde.

En Afrique, le nombre de  consommateurs du tabac a fortement évolué soit de 64 millions d’utilisateurs en 2000 à 73 millions pour le compte de l’année 2018. Cette augmentation selon les experts de la santé est liée à une augmentation de production, mais également de commercialisation de la part de l’industrie du Tabac.

L’occasion est donnée, lors de cette journée, de formuler les recommandations à l’issue de ces échanges pour mettre en place des politiques et stratégies efficaces, afin de freiner la consommation du Tabac au Gabon.

Dans la même catégorie