GNA CSIR-GRIPE SHS Plastic Recovery Project kicks off in three schools GNA Employment Minister inaugurates 10-member Board for Cocoa pension scheme GNA President’s commissions new USD64.7 million Pokuase substation AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le recensement de la population va permettre de mener des actions de développement (DG INS) AIP Côte d’Ivoire-AIP / Laurent Gbagbo n’exclut pas d’être candidat à la présidentielle de 2025 ( Interview) AIP Côte d’Ivoire-AIP /Des réformes pour améliorer la qualité de l’enseignement supérieur ivoirien AIP Côte d’Ivoire -AIP / Petroci Holding devient une société d’Etat (Conseil des ministres ) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le gouvernement adopte un projet de budget pour l’année 2022 estimé à 9901,1 milliards FCFA ATOP AGOU/DROIT DES ENFANTS : L’ASSOCIATION PSAS A FORME DES MEMBRES DES COMITES DE PROTECTION ATOP CEDEAO/HARMONISATION DES POLITIQUES DE CONCURRENCE : UNE REUNION DE SENSIBILISATION DES PARTIES PRENANTES TENUE A LOME

Gabon : Pénurie de gaz butane à Franceville


  14 Décembre      27        Société (36371),

   

Libreville, 13 Décembre (AGP) – La province du Haut-Ogooué (Sud-Est), en particulier Franceville, chef-lieu, vit depuis près d’un mois une importante pénurie de gaz butane. Une situation qui serait due, d’après certains revendeurs, à l’état de la route économique qui se serait énormément dégradée, à la suite des pluies.

Une situation difficile pour les habitants qui sont obligés de cuisiner au feu de bois ou encore au réchaud à pétrole.

«Nous sommes dans l’obligation de cuisiner au feu de bois, et Dieu seul sait le

temps que cela nous prend. Nous avons perdu l’habitude et c’est vraiment contraignant», a expliqué Honorine complètement désemparée.

«Nous sommes dans le désarroi. Cette situation ne peut perdurer ainsi, le travail nous prend  suffisamment de temps et  s’il faut encore  souffler au feu de bois c’est compliqué»,  a lancé pour sa part  Pierrette.

Selon une gérante d’une station service qui a requit l’anonymat, le carburant serait  transporté par voie  ferroviaire et la pénurie qui sévit actuellement  dans la ville  serait  liée au transport dont les causes évoquées sont les déraillements des trains et l’entreposage du carburant dans les dépôts avant la redistribution dans les différentes stations.

Cette situation male vécue  par les altogovéens trouvera certainement un écho auprès  des responsables de la Société d’Exploitation du Transgabonais (Sétrag) en vue de l’amélioration de la qualité des voies ferroviaires et de la sensibilisation des  agents parfois à l’origine des déraillements des trains marchandises.

Dans la même catégorie