AIP La ministre Françoise Remarck s’engage à améliorer les conditions de travail de son personnel AIP Françoise Remarck promet de soutenir les initiatives culturelles pour dynamiser le secteur des arts MAP Niger: une personne tuée et cinq enlevées « par des bandits » près de la Libye (ministère de l’Intérieur) MAP Togo: levée de la suspension des accréditations pour la presse étrangère MAP Liberia : le FAD approuve un financement de 10 millions de dollars pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle MAP La CEDEAO lance officiellement ses programmes de promotion du genre et de l’égalité en Côte d’Ivoire AIP Digitalisation : La CIE primée au B2B digital 2024 pour ses avancées en intelligence artificielle AIP Adama Bictogo reçoit la nouvelle présidente du parlement de la CEDEAO MAP Rwanda: début de la campagne électorale pour la présidentielle et les législatives du 15 juillet MAP Cyclone Gamane: Madagascar a besoin de 124 millions de dollars pour la reconstruction

Gabon: Retour au RHM de Serge Maurice Mabiala


  5 Janvier      83        Politique (25797),

 

Libreville, 5 Janvier (AGP) – Le député du 1er arrondissement de Mouila, Serge Maurice Mabiala a quitté le Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM, opposition radicale) d’Alexandre Barro Chambrier pour rejoindre le Rassemblement Héritage et Modernité (RHM) de Michel Menga M’Essone, l’actuel ministre de la Culture.

Le député du premier arrondissement de Mouila (sud), a annoncé son départ par une lettre adressée à son parti dirigé par le Pr Alexandre Barro Chambrier, affectueusement appelé ABC par ses partisans. L’information donnée par plusieurs médias a été confirmée par la direction de la communication de Serges Maurice Mabiala.

Au siège du RPM dans le centre-ville à Libreville, la journée a été ponctuée une réunion de crise pour examiner les contours de ce départ qui pourrait assurément lui faire perdre un élu national, sinon plus, sur les trois que compte le parti.

L’annonce de ce départ de Serge Maurice Mabiala intervient alors que Michel Menga M’Essone a annoncé son encrage auprès du président Ali Bingo Ondimba qui l’a nommé au gouvernement en mai 2018.

Dans les prochaines heures devraient s’engager les communications politiques et certainement la bataille judiciaire dans plusieurs semaines, autour des mandats de Serge Maurice Mabiala, Jean Robert Ngoulongana, élu du canton Ogooué et Lac (Lambaréné) et de Edgard Owono Ndong du canton Elelem (Oyem). La paternité du RHM pourrait aussi être âprement disputé d’autant que Michel Menga M’Essone, exclu du RHM avait créé une aile dissidente avant que Barro Chambrier ne crée le RPM.

Le fait est que ces députés proches de Barro Chambrier avaient été élus sous la bannière RHM, car la Cour constitutionnelle n’avait pas reconnu les candidatures RPM. Ce retour de Serge Maurice Mabiala au RHM laisse donc entrevoir en perspective une bataille judiciaire. L’élu du premier arrondissement de Mouila a peut-être pensé aux jurisprudences existantes en la matière pour sauver son mandat, même si beaucoup y voient déjà un coup politique contre ABC.

Ancien directeur de cabinet adjpoint d’Ali Bongo Ondimba, puis ministre de la fonction publique, Serge Maurice Mabiala avait, avec d’autre membre du Parti démocratique gabonais (PDG) quitté le parti au pouvoir pour former le Rassemblement Héritage et modernité en mai 2016, rejoignant l’opposition radicale.

Dans la même catégorie