APS KAFFRINE : UN CANDIDAT AU BAC EXCLU POUR USAGE DU TÉLÉPHONE APS FATOU KINÉ DIAKHATÉ, UN NOUVEAU DÉPART AVEC L’ART-THÉRAPIE GNA Government to install robust systems to stem threats at Ghana’s frontiers GNA Government make strides in road construction GNA Residents of Chorkor sensitized on gender-based violence GNA Three Ghanaians emerged winners in 2021 Women in Agribusiness Awards APS CM2022 : LES REQUINS BLEUS JOUERONT LEUR PREMIER MATCH À MINDELO EN SEPTEMBRE (SÉLECTIONNEUR) APS LA COUR SUPRÊME SE VEUT « TRÈS ATTACHÉE À L’ACCÈS AU DROIT » (PREMIER PRÉSIDENT) APS GCO DIT AVOIR PRODUIT 362. 000 TONNES DE SABLES MINÉRALISÉS AU COURS DU PREMIER SEMESTRE 2021 APS THIÈS : AUTORITÉS ACADÉMIQUES ET ADMINISTRATIVES SATISFAITES DU DÉMARRAGE DU BAC

Gabon/24e Championnat d’Afrique des Nations seniors : la sélection nationale gabonaise toujours dans le doute


  29 Novembre      11        Sport (6403),

   

Libreville, 29 Novembre (AGP) – Le mystère plane toujours quant à la participation ou pas de l’équipe nationale du Gabon à la 24e édition du Championnat d’Afrique des Nations masculin de handball qui se tiendra en Tunisie du 17 au 27 janvier 2020. A deux mois du début des hostilités, la présence des Panthères est de plus en plus compromise, semant davantage, le doute et surtout l’inquiétude dans les esprits des joueurs et encadreurs. Les regards sont désormais tournés du côté de la tutelle.

Partira ? Ne partira pas ? Nul ne sait à l’heure actuelle si la sélection nationale du Gabon prendra effectivement part à la 24e édition du Championnat d’Afrique des Nations masculin de handball. Il faut dire que l’épisode, du moins le forfait de la sélection nationale féminine de basketball aux éliminatoires de l’Afrobasket de la zone qui s’étaient disputés à Yaoundé au Cameroun au mois de mai dernier, doit probablement hanter certains esprits du côté de la Fédération gabonaise de handball (Fégahand) et au sein de l’encadrement technique national.

Tant il existe quelques similitudes à quelques degrés près, concernant la situation actuelle de ces disciplines (absence de championnat, ni coupe), lesquelles, comme la plupart d’ailleurs, peinent à véritablement fonctionner voilà bientôt deux ans, à l’exception du football, qui bénéficie d’un traitement tout à fait particulier avec des gros moyens.

Une situation de «deux poids, deux mesures», qui perdure et qui inquiète sérieusement au niveau de la Fégahand, laquelle n’a toujours pas fait jouer sa traditionnelle Coupe du Gabon, et qui pourrait, si rien n’est fait dans les délais, subir un nouvel accroc, avec le forfait de la sélection nationale masculine pour la Can. «Nous avons transmis au ministère tous les documents liés à la participation du Gabon à cette compétition. Le dossier est actuellement dans le circuit», nous a confié le président de la Fégahand, Ange-Marie Makilat, la voix pas très rassurante.

Toutefois, au niveau de la direction technique nationale, l’on essaie néanmoins du mieux que l’on peut, à faire abstraction de cette situation inquiétante à deux mois du début des hostilités et à ne se focaliser que sur le tournoi. A ce propos, une première liste de joueurs évoluant essentiellement au pays a été livrée auxquels devraient s’ajouter ceux évoluant hors du Gabon. Sauf que cela reste pour le moment au rayon des bonnes intentions, car dans les faits, rien n’est fait. Faute de moyens et une organisation qui ne pousse guère à l’optimisme.

Classé 5e lors de la Can en 2018, le Gabon, aura surtout pour ambition d

Dans la même catégorie