MAP Le Lesotho adhère au Centre des opérations humanitaires et d’urgence de la SADC MAP Para-athlétisme : Le 8e Meeting international Moulay El Hassan du 26 au 28 avril à Marrakech ANP Accès aux soins : la population de Diffa paie un double tribut aux menaces terroristes et au couvre-feu MAP Rwanda: prison à vie pour une ancienne politique accusée de crimes de génocide MAP Guinée: un prêt de 40 millions de dollars pour des projets d’eau potable en milieu rural AIP Le virus de la Peste porcine africaine détecté à Daloa (MIRAH) AIP Une entreprise de paris sportifs se réjouit de son partenariat avec la FIF lors de la CAN 2023 AIP 200 élèves formés sur l’acceptation des personnes en situation d’handicap à Attécoubé AIP La Côte d’Ivoire déploie un projet de formation par alternance AIP Cancer : les enseignants-chercheurs veulent implémenter la qualité de la prise en charge du CNRAO

Gabon/Affaire Sandra Tide : Pas de virus Ebola à Port-Gentil!


  31 Octobre      155        Santé (15347),

 

Libreville, 31 Octobre (AGP) – La piste Ebola est définitivement écartée pour ce qui est du mal dont souffrent les marins du bateau Sandra Tide, débarqué à Port-Gentil le 24 octobre dernier. C’est par un communiqué sans ambages que le ministère de la Santé a déclaré, ce jeudi 31 octobre 2019, qu’ «aucun des prélèvements des passagers du navire ne révèle d’infection à virus Ebola».

Un diagnostic effectué par le Centre international des recherches médicales de Franceville (CIRMF). Lequel avait été sollicité dans les heures qui ont suivi le débarquement cet équipage Port-Gentil.

«Sur les 8 membres débarqués, deux sont décédés, dont le capitaine et son adjoint, et les autres marins, dont trois étaient hospitalisés pour des symptômes mineurs, sont hors de danger», rassure le communiqué signé du ministre de la Santé, Max Limoukou.

«Tous les sujets ayant été en contact avec les marins sont régulièrement suivis. Ils sont tous en bonne santé», précise la note ministérielle.

La rumeur d’une contamination des marins au virus Ebola trouve ici son épilogue. Et avec elle, celle d’une éventuelle présence du virus sur le sol gabonais.

Le ministère de la Santé a indiqué que d’ «autres analyses bactériologiques et toxicologiques sont en cours». Visiblement pour déterminer avec exactitude les causes du malaise de l’équipage du Sandra Tide, en provenance de Yaoundé (Cameroun) pour Pointe-Noire (Congo). Enfin, le département Santé appelle à ce que les mesures d’hygiène, d’assainissement et de biosécurité soient maintenues, dans le cadre de la veille sanitaire.

Dans la même catégorie