GNA Road crashes prevention is a shared responsibility – Mr Amegayibor ANP L’UE évalue la reforme curriculaire de l’éducation mise en œuvre par le gouvernement nigérien ANP 280 millions de CFA de l’UE pour lutter contre l’épidémie de choléra au Niger APS SÛRETÉ ET SÉCURITÉ DE L’AVIATION CIVILE AU MENU DES RÉUNIONS DU CP DE LA CAFAC APS PARERBA : PRÈS DE 1300 BÉNÉFICIAIRES (SUPERVISEUR) APS PLAIDOYER POUR LA PRÉSERVATION DE LA RESSOURCE HALIEUTIQUE APS LE JOURNALISTE ALASSANE SAMBA DIOP PUBLIE ’’LA VIE EST UN TEMPS DE PAROLE’’ GNA Igbos in Ghana celebrate 2021 Igbo Day, New Yam Festival GNA NDC mourns Ama Benyiwa Doe GNA Akim Oda MP organises free mock exams for JHS students

Gabon/Jeux Olympiques 2020 : Les ‘’Mpali’’ se noient à leur tour en natation


  30 Juillet      43        Sport (6722),

   

Libreville, 30 Juillet (AGP) – Adam Girard de Langlade Mpali (H) et Aya de Langlade Mpali (F), ont été sortis chacun lors des séries du 50 mètres nage libre ce vendredi. Gonflant davantage le taux d’échec de la délégation gabonaise à Tokyo en attendant la sortie du sprinteur, Guy Maganga, ce samedi.

Arrivés à Tokyo sans réelles certitudes, ni ambitions en raison d’une préparation minimaliste, Adam Girard de Langlade Mpali et Aya de Langlade Mpali ont été sortis de leur série respective en 50 mètres nage libre ce vendredi, dès leur entrée en compétition. Les deux jeunots de la délégation gabonaise au Japon n’ont jamais été en mesure d’aller titiller des adversaires mieux préparés et visiblement plus forts qu’eux.

Première à se lancer dans le bassin, Aya de Langlade Mpali a fini sixième de sa série avec un chrono de 32’’24, bien loin de la vainqueur rwandaise A. Agahozo et ses 30’’50. Elle finit ainsi 77e sur les 83 nageuses au classement général. Quant à son frère, il peut au moins se satisfaire d’avoir remporté sa série en finissant avec un chrono de 27’’66 et amélioré pour l’occasion, son record personnel établi à 28’’45. Il faut néanmoins préciser qu’il y avait au programme de 10 séries lors de ce premier tour au terme duquel les 16 meilleurs temps furent retenus pour accéder aux demi-finales. Un stade auquel n’a pu atteindre aucun africain, dans le tableau masculin.

Un baptême de feu pour leurs premières olympiques qui s’est malheureusement conclu sur une désillusion. Pas de quoi néanmoins rougir pour ces derniers. D’autant qu’ils étaient conscients de l’énormité de la tâche en décidant de prendre part à cette aventure sans véritable expérience ni repère du très haut niveau.

Le Gabon a donc sombré à nouveau à Tokyo et l’hémorragie devrait très probablement se poursuivre demain et prendre fin avec l’entrée en lice du sprinteur, Guy Maganga sur 100 mètres, dont nombreux observateurs prédisent d’ores et déjà aussi une sortie de piste prématurée.

Dans la même catégorie