ACI Congo : Plaidoyer pour la réduction échelonnée des importations des produits carnés ACI Congo : Le gouvernement invité à accélérer la validation de la Feuille de route Le ministère de la Salubrité lance la 48e édition de l’opération grand ménage AIP Le conseil municipal adopte le budget 2022 de plus d’un milliard de FCFA de la commune d’Adiaké AIP Lancement de l’évaluation des instituts et centres de recherche de l’enseignement supérieur AIP Plusieurs élèves sensibilisés sur les dangers de l’hypertension artérielle à Abidjan AIB Burkina : le ministre Tamboura invite ses compatriotes à ne pas tomber dans le piège des terroristes (Actualisée) AIB Burkina : La corruption a baissé après l’insurrection mais est remontée faute de sanction (Marius Ibriga) APS DES BILLES EN CRISTAL À LA PLACE DES BULLETINS ET ENVELOPPES DE VOTE, UNE ORIGINALITÉ DU SYSTÈME ÉLECTORAL GAMBIEN AIB Blocus du convoi militaire français: Ousseni Tamboura planche pour une relecture des accords entre le Burkina et la France (Actualisée)

Gabon/Sport: L’État gabonais a payé Camacho et ses adjoints en partie


  30 Juin      44        Sport (7132),

   

Libreville, 30 Juin (AGP) – L’Etat gabonais vient de régler une partie des arriérés de salaires de José Antonio Camacho et deux de ses adjoints, Rodena et Laborie qui s’élève à 1,77 milliard de F CFA. Les anciens membres de l’encadrement technique des Panthères ont reçu 950.000.000 F CFA comme avance de leur dû.

Décaissée du Trésor public, la somme constitue une avance sur la dette globale due à l’ancien sélectionneur des Panthères et ses adjoints, Rodena et Laborie. Dans la répartition, le technicien Basque a reçu «703 millions de francs CFA. Rodena a quant à lui reçu 124 millions de francs CFA, alors que Laborie a perçu 123 millions de francs CFA», a détaillé le ministre gabonais des Sports, Franck Nguéma.

Ce décaissement est un processus s’inscrivant dans un travail qui consiste à collecter tous les contrats de travail et les ordres de paiement comptables. Avec pour but, d’apurer toute la dette aux anciens sélectionneurs et encadreurs de toutes les disciplines sportives. Et cela sera effectif avec la mise en place au sein du ministère de tutelle par une commission ad hoc. Laquelle commission évaluera les dettes globales de l’Etat. Le montant de cette dette oscille entre 2,3 et 3 milliards de F CFA.

A Franck Nguéma de rappeler, dès sa prise prise de fonction, en juin 2019, «j’ai fait le point avec le président de la République sur la situation de la dette de l’État vis-à-vis des anciens sélectionneurs et encadreurs techniques des équipes nationales des Panthères A, qui étaient sous contrat avec le Gabon», a-t-il expliqué.

Au ministre des Sports de confier que cet état faisait ressortir une dette qui se situait entre 2,3 et 3 milliards de F CFA.

Dans la même catégorie