AGP Guinée/Coopération : « Je voudrais vous rassurer que nous n’avons aucune intention de garder le Pouvoir », dixit le Colonel Mamadi Doumbouya APS LANCEMENT D’UN PROGRAMME DE THÉÂTRE RADIOPHONIQUE SUR LA COVID-19 ET LA VACCINATION, LUNDI APS ELIMINATOIRES CAN 2022 : LES LIONNES S’IMPOSENT À MONROVIA APS LE DANTEC : ENVIRON 200 À 250 NOUVEAUX PATIENTS PAR AN À L’UNITÉ ONCOLOGIE DU SERVICE PÉDIATRIE (RESPONSABLE) APS SAINT-LOUIS : ÉVOLUTION SATISFAISANTE DES PROJETS DU PACASEN (COORDONNATEUR) GNA Fuel increments introduce significant cost burden on the average Ghanaian – ACEP GNA 2022 AWCON Qualifiers: Nigeria dumps Ghana’s chances of 2022 AWCON GNA Ghana holds Pre-COP26 meeting GNA Minority expresses concern over MMDCEs approval blues AGP Guinée: les nouvelles autorités du pays suppriment tous les barrages, à l’exception de ceux des frontières

Gabon/Télécommunications : Mission de supervision du chantier de la fibre optique dans le Woleu-Ntem


  4 Juillet      62        Technologie (465),

   

Libreville, 04 Juillet (AGP) – Une mission de supervision environnementale et sociale des travaux de pose de la fibre optique –phase complémentaire – du Woleu-Ntem (nord) et du Moyen-Ogooué (centre), séjourne depuis le mardi 2 juillet dernier dans le septentrion, en vue de s’enquérir de l’avancement du chantier, notamment en matière d’hygiène, de sécurité et d’environnement, a appris l’AGP.

«Nous séjournons à Oyem dans le cadre du suivi de la mise en œuvre du projet CAB4 (4è volet du projet Central African Backbone, ndlr), qui vise à poser la fibre optique entre la voie ferrée et les provinces du Gabon, laquelle fibre optique va relier la ville de Lambaréné à celle d’Oyem», a déclaré le chef de mission, Cédric-Maurel Mezui Mba, spécialiste en sauvegardes environnementales.

La Commission nationale des Travaux d’intérêt public pour la promotion de l’entrepreneuriat et de l’emploi ( CN TIPPEE), en sa qualité de maître d’ouvrage délégué et qui conduit l’exécution de ce grand projet a, en partenariat avec l’Agence Nationale des Infrastructures Numériques et des Fréquences (ANINF), commis cette mission afin de voir dans quelle mesure l’entreprise coréenne KT Corporation, qui exécute les travaux, respecte les clauses contractuelles du projet, notamment en matière d’hygiène, de sécurité et d’environnement, a précisé M. Mezui Mba, qui est accompagné dans cette mission de Rodolphe Jean-Ulrich Ekomié, environnementaliste à l’ANINF.

«Donc, nous sommes là pour voir dans quelle mesure les travaux s’exécutent conformément au contrat, notamment pour ce qui concerne l’emploi de la main d’œuvre locale, la sécurité sur le chantier, la signalisation du chantier, l’ouverture et la fermeture des tranchées, le dépôt et le déblai sur la voie publique, l’entretien des installations sur le chantier…», a-t-il ajouté.

Etant donné que c’est un chantier en cours d’exécution, la CN TIPPEE et l’ANINF veillent à ce que l’entreprise adjudicataire prenne en compte les mesures correctives, car elle doit régler les problèmes qui surviennent sur le terrain. Mais à la fin du projet, c’est-à-dire au niveau de la réception provisoire de l’infrastructure, la CN TIPPEE et l’ANINF veilleront à ce que tout ce qui était prévu en amont soit mis en œuvre et que les manquements identifiés soient corrigés.

Dans le cadre de leur mission, débutée mardi 2 juillet par Bitam, les délégués de la CN TIPPEE et l’ANINF ont pris langue, le mercredi 3 juillet avec les administrations locales, qui sont les partenaires locaux de la CN TIPPEE afin de recueillir, auprès de ces dernières, le ressenti qu’elles ont par rapport à l’exécution des travaux dans la ville, notamment les manquements observés ; lesquels manquements feront l’objet de recommandations à l’entreprise, avant d’être transmis à la mission de contrôle pour exécuter les corrections nécessaires.

Lancée officiellement à Meyo-Kyè (Bitam) en septembre 2018, la première phase du 4è volet de Cab4, confié à KT Corporation, va se réaliser sur un linéaire de 500 km. Partant de la gare de Booué dans la province de l’Ogooué-Ivindo (nord-est), le tracé passe par Lalara, jusqu’à la frontière-nord du Gabon, notamment au Cameroun et en Guinée Equatoriale. Un autre tracé va de la gare d’Oyane (Estuaire) jusqu’à Lambaréné (Moyen-Ogooué, centre).

Le projet Cab4, financé par la Banque Mondiale et d’une longueur de 1.140 km au total, constitue un vaste réseau de fibre optique étendu sur tout le territoire national. Il permettra au Gabon d’avoir une meilleure circulation de l’information à haut débit au niveau national pour la quasi-totalité des secteurs, et permettra de booster l’économie, note-t-on.

Dans la même catégorie