ANP Tahoua : Cérémonie de réception d’un centre de prise en charge holistique des victimes de violences basées sur le genre ANP Tillabéri : Inauguration du laboratoire d’agro-écologie de l’Université Boubakar Bâ couplée à une journée porte ouverte ANP La journée mondiale contre le travail des enfants célébrée à Dosso ANP Niger : La Fondation Issoufou Mahamadou (FIM) tient sa première Assemblée Générale à Niamey GNA Assemblyman donates 30 coconuts seedlings GNA Komenda College of Education launches ‘One Student, One Tree’ Project. ACI l’Arpce appelée à plus de rigueur pour la sécurité des consommateurs ACI Point sur les chiffres fiscaux du budget indicatif de la loi rectificative APS ABDOULAYE FAYE ÉTAIT PÉTRI DE COURAGE ET D’INTÉGRITÉ (MACKY SALL) APS CORONAVIRUS : UN DÉCÈS ET 52 NOUVEAUX CAS ANNONCÉS

Genre: Clôture des activités du programme de renforcement des capacités d’actions des femmes RECAFEM Phase 4


  18 Décembre      33        LeaderShip Feminin (320),

   

Porto-Novo, 18 déc. 2020 (ABP)- Le ministre des affaires sociales et de la microfinance, Véronique Tognifodé, a procédé ce jeudi à Cotonou, à la clôture des activités du programme de renforcement des capacités d’actions des femmes, RECAFEM Phase 4, au cours d’un atelier d’apprentissage, de diffusion des acquis en genre et des résultats clés de l’appui à la participation des femmes aux élections communales 2020 et la démarche AsheYori du programme.
Le Programme appui suisse au renforcement des capacités des femmes RECAFEM, démarré en 2003, est une initiative qui vise la réduction des inégalités hommes/femmes dans les domaines social, culturel, juridique et économique.
La mise en œuvre de ce programme a permis d’atteindre des résultats subséquents. A titre d’exemples, sur 18 150 candidats ayant participé aux élections communales et municipales, 1711 femmes ont été positionnées sur les cinq listes des partis politiques, soit un taux 9,43 %. Parmi elles, 78 ont été élues conseillères contre 65 en 2015, soit une augmentation de 20%. 04 sont élues maires pour la 1ère fois depuis l’avènement de la décentralisation au Bénin soit une progression de 33, 33% même si ce nombre est passé à 3, après la destitution de la maire de Adja-Ouèrè en septembre. Les communes telles que Kouandé, Kérou, Bassila, Ouèssè, N’Dali ont quant à elles enregistrées pour la première fois, des femmes conseillères.
Conscient du bilan élogieux du programme, la cheffe d’arrondissement central de la commune de Banikoara, Élise Tama Placide, exemple vivant des différents appuis du consortium WanepRifonga, de Care Bénin Togo, a exhorté les partenaires de Recafem à accentuer davantage leurs actions sur le terrain.
Présents à cette cérémonie, les partenaires techniques et financiers ont loué la synergie d’actions entre le gouvernement, la société civile et autres parties prenantes.
Les défis persistent malgré les résultats quantitatifs et qualitatifs obtenus par Care Bénin Togo, notamment au niveau de l’écoulement des produits des femmes dans les marchés. En plus, 33 communes sont sans élus femmes et nous travaillons pour que dans tous les conseils communaux, les femmes soient présentes, a déclaré la directrice Pays de Care Bénin Togo, Joyce Sepenoo, représentante des PTF.
La cheffe de la coopération Suisse au Bénin, Mme Elisabeth Pitteloud, a quant à elle, promis de mieux accompagner le programme.

Dans la même catégorie