ABP Gouvernance / Le préfet Sètonnougbo fait meilleur officier de l’administration territoriale ABP Agriculture / Des jeunes gens du septentrion formés à l’usage efficient des tracteurs dans l’agriculture ABP Politique / Le maire Dinan appelle à l’unité pour l’émergence de la commune de Pobè ABP Gouvernance / Sensibilisation des élus locaux, agriculteurs et éleveurs de Malanville sur la cohabitation pacifique ABP Gouvernance / Agriculteurs et éleveurs de Banikoara sensibilisés sur la prévention des conflits AIB Burkina/Santé infantile : L’allaitement maternel exclusif au Burkina Faso reste « faible » (ministre) APS MBOUR : TROIS MILLIARDS POUR FINANCER LES PROJETS DE 1500 JEUNES (MINISTRE) APS COVID-19 : L’OXYGÈNE DES CTE PRIVÉS DÉSORMAIS À LA CHARGE DE L’ETAT AGP Siguiri/éducation : A 49 ans Mamady Kourouma se présente à l’examen d’entrée en 7ème année 2021 AGP Guinée/Covid-19 : 79 nouveaux cas confirmés sur 1185 personnes nouvellement testées (ANSS)

GESTION DES FINANCES LOCALES : DES ACTEURS IMPLIQUES INFORMES DES BONNES PRATIQUES


  22 Juin      8        Economie (12728),

   

Lomé, 22 juin (ATOP) – Quarante-six acteurs de la gestion des collectivités territoriales du Grand Lomé prennent part, du 22 au 24 juin à Lomé, à un atelier d’information et de sensibilisation sur les bonnes pratiques de gestion des finances locales, ainsi que sur leurs rôles et responsabilités.
L’atelier est une initiative de la Cour des Comptes qui est appuyée par la Banque mondiale et l’UEMOA à travers le Projet d’appui à la gouvernance économique (PAGE). Il fait suite aux nouvelles réformes introduites dans le processus de décentralisation et au constat par la Cour, de nombreuses irrégularités dans l’élaboration, l’exécution et la reddition des comptes au niveau des entités déjà contrôlées.
L’objectif est de renforcer les capacités de ces acteurs composés des préfets, maires, comptables et leurs collaborateurs, en gestion budgétaire et reddition des comptes. De manière spécifique, les acteurs locaux seront outillés sur leurs responsabilités dans le processus budgétaire des collectivités territoriales (élaboration, exécution du budget, production du compte administratif et compte de gestion). Ils seront informés aussi de l’organisation, du fonctionnement et des missions de la Cour des Comptes.
Plusieurs communications seront présentées au cours de ces assises. Au nombre de celle-ci : « Le contrôle des procédures d’élaboration et d’adoption du budget des collectivités territoriales ; le contrôle juridictionnel du compte de gestion des collectivités territoriales ; la comptabilité matière ; la définition des fautes de gestion et sanctions et la présentation de la Cour des comptes ».
Le président de la 2è Chambre à la Cour des Comptes, Yao Amoudokpo a indiqué que le présent atelier « démontre la volonté de l’Institution de freiner les mauvaises pratiques qui nuisent aux finances publiques en général et à celles locales en particulier ». Il a convié les bénéficiaires à la détermination, en vue de contribuer à l’édification d’un « Togo émergent » en 2030.
Le représentant du ministre en charge de l’Administration territoriale, Essossinam Pali a pris part à l’ouverture des travaux.
Six ateliers similaires seront organisés à l’endroit des mêmes acteurs de l’intérieur du pays. Au total, 432 acteurs vont bénéficier de cette sensibilisation sur tout le territoire.

Dans la même catégorie