APS MALI-AFRIQUE-MUSIQUE/NECROLOGIE / Décès de Toumani Diabaté, illustre joueur de kora (famille) APS SENEGAL-SANTE / Il faut “réorienter la réponse au VIH”, préconise Maguette Ndoye Ndiaye APS SENEGAL-PECHE-EMIGRATION / Aïssatou Mbodj invite les pêcheurs à rester au Sénégal APS SENEGAL-ECONOMIE-EQUIPEMENTS / Fatou Diouf réitère la volonté de l’État de moderniser la pêche artisanale APS SENEGAL-HYDRAULIQUE -GOUVERNANCE / Distribution de l’eau : l’Etat invité à publier le contrat d’affermage signé avec le Groupe Suez ANP Niger: Présentation au Drapeau de 1010 élèves gardes nationaux de la promotion 2023 MAP Sénégal : Mission multisectorielle du Club Afrique Développement AIP Dr Edouard Fonh-Gbéi, l’ingénieur chevronné de la géoinformation (Portrait) MAP RCA: Les besoins humanitaires aggravés par les conflits dans les pays voisins (ONU) AIP Les acteurs de l’industrie planchent sur les enjeux stratégiques de la souveraineté industrielle

Gourma : Une journée des communautés organisée pour renforcer la cohésion sociale


  1 Juillet      3        Société (45940),

 

Fada N’Gourma, (AIB)-Le haut-commissaire de la province du Gourma, SilasNacanabo, a présidé le 29 juin 2024 à Diabo, une journée des communautés pour le renforcement de la cohésion sociale.
Avec l’hydre terrorisme dont le pays des hommes intègres subit depuis plusieurs années, le centre de Diabo et bien d’autres villages ont accueilli plusieurs milliers de Personnes déplacées internes (PDI).

Mais, depuis un certain temps, a constaté le Président de la délégation spéciale (PDS) de Diabo, Lazare SougrinomaGuira, des conflits communautaires sont enregistrés malgré l’hospitalité légendaire et la bienveillance des leaders dans cette localité.

C’est pour parer à cette situation qui risque de se généraliser qu’une journée des communautés est organisée sur le thème : « Journée des communautés pour le renforcement de la cohésion sociale ».

La cérémonie a connu la participation de quatre (04) principales communautés qui vivent dans la commune de Diabo.
Ce sont les communautés Zaogo, Peulh, Yana et Gourmantché, qui ont mis en valeur leur culture en vue d’un retour au calme et à la restauration de la confiance intercommunautaire.

A ce titre, a soutenu le PDS de Diabo, nous avons fait appel à la culture pour barrer la route aux conflits intercommunautaires et à l’extrémisme violent afin de restaurer le vivre-ensemble, la cohabitation pacifique et la paix.

Les différents leaders de ces communautés ont exprimé la nécessité d’un vivre-ensemble et le vœu d’un retour et d’une consolidation de la paix de leur localité devant les autorités locales.
Ces leaders ont relevé pour l’instauration de la paix, qu’il faudrait que chaque communauté fasse preuve de pardon, de sagesse et de concession.

Ainsi, Amadou Boly de la communauté Peulh a souligné que sans l’entende entre les hommes vivant sur une même terre aucune construction d’édifice solide n’est possible.

« Nos parents et nos ancêtres vivaient en harmonie avec les autres communautés pour preuve les Peulhs et les Zaogo se mariaient », a-t-il poursuivi.

Amadou Boly a demandé que chacun fasse preuve de retenue et de sagesse pour un retour de la paix.

Pour taquiner ses parents à plaisanterie, Donatien Kiéma, a clamé fort qu’il souhaite vivement le retour de la paix afin que la communauté Zaogo puisse accompagner les Yana dans leur village.

« La division ne passera par moi. Les mésententes ne passeront pas par ma famille, par ma communauté », a indiqué le haut-commissaire de la province du Gourma, SilasNacanabo,

Au regard de ce qu’il a vu à Diabo, le haut-commissaire pense que la valorisation de la parenté à plaisanterie pourrait contribuer efficacement à la lutte contre le terrorisme, d’où son interpellation aux différents partenaires d’y réfléchir.

Pour matérialiser leur engagement pour la consolidation de la paix dans cette commune, SilasNacanabo et ces leaders ont planté un arbre de paix à l’enceinte de la mairie.

Dans la même catégorie