AIP L’AIP remporte deux prix au Grand Prix FAAPA 2021 AIP La journée de l’entreprenariat féminin célébrée à Abidjan APS LES INVESTISSEMENTS DES ENTREPRISES CHINOISES EN AFRIQUE ESTIMÉS À 43 MILLIARDS DE DOLLARS EN FIN 2020 (LIVRE BLANC) AGP Guinée/Éducation : Pierre Kolié, 5ème de la République en sciences expérimentales au bac unique session 2020 plaide pour une bourse d’études à l’étranger AGP Guinée/Transition : Compte rendu du Conseil des Ministres AIP La Côte d’Ivoire s’offre 836 400 doses de vaccin Sinopharm pour lutter contre le covid-19 AIP La Suisse et la Côte d’Ivoire signent trois accords en matière de migration à Berne AIP Plus de 200.000 orphelins du Sida attendent d’être pris en charge en Côte d’Ivoire AIP Le Festival de l’électronique et du jeu vidéo d’Abidjan innove avec les Gaming Awards MAP Dakar: clôture de la 8e réunion du Conseil exécutif de la FAAPA par l’adoption du Plan d’action pour l’année 2022

Gouvernance / La gestion des services de l’état civil au menu des échanges à Malanville


  20 Octobre      13        Politique (19503),

   

Porto-Novo, 20 oct. 2021 (ABP) – Dans le cadre de l’amélioration des prestations des services de l’état civil, le maire Gado Guidami de Malanville, a présidé mardi, un atelier de plaidoyer, de planification rigoureuse et d’amélioration des conditions de travail des secrétaires d’arrondissements, principaux acteurs impliqués dans la gestion de l’état civil de la Commune de Malanville.

Le maire GADO Guidami, après avoir souhaité la bienvenue aux participants, a demandé aux acteurs, de faire ressortir les problèmes et de trouver également des approches de solutions aux divers problèmes de ce domaine, avant de prendre l’engagement d’organiser une rencontre avec le responsable de l’ANIP et les autres acteurs de l’état civil.

Selon Abdel Aziz Nomma, coordinateur d’EDUCO au niveau de l’Alibori, il y a environ deux ans que le Projet de Renforcement du Droit de l’Etat civil intervient dans la commune de Malanville. L’objectif dudit atelier, a-t-il fait savoir, est de travailler au côté des acteurs pour améliorer la déclaration des naissances, et leur permettre de disposer de statistiques sur les naissances, ce qui est d’une importance capitale.

« C’est ce qui a d’ailleurs poussé le projet a recruter 116 relais communautaires pour suivre le retrait des actes et les déclarations de naissance, mais aussi organiser des sensibilisations dans les villages les plus reculés », a-t-il affirmé.

Au cours de cette séance, il est annoncé la régularisation des actes de naissance au profit des enfants, un plaidoyer en direction des autorités est faite afin que les enfants qui se retrouvent dans cette situation puissent en bénéficier d’ici fin décembre prochain.

Plusieurs recommandations ont été faites à la fin de cette réunion, dont entre autres, la sensibilisation par les relais communautaires des parents, à avoir l’acte de reconnaissance de paternité avant l’accouchement des enfants, le renforcement de la synergie d’actions pour améliorer la gestion de l’état civil dans la Commune et la prise en compte des accouchements à domicile.

Dans la même catégorie