AIP L’AIP remporte deux prix au Grand Prix FAAPA 2021 AIP La journée de l’entreprenariat féminin célébrée à Abidjan APS LES INVESTISSEMENTS DES ENTREPRISES CHINOISES EN AFRIQUE ESTIMÉS À 43 MILLIARDS DE DOLLARS EN FIN 2020 (LIVRE BLANC) AGP Guinée/Éducation : Pierre Kolié, 5ème de la République en sciences expérimentales au bac unique session 2020 plaide pour une bourse d’études à l’étranger AGP Guinée/Transition : Compte rendu du Conseil des Ministres AIP La Côte d’Ivoire s’offre 836 400 doses de vaccin Sinopharm pour lutter contre le covid-19 AIP La Suisse et la Côte d’Ivoire signent trois accords en matière de migration à Berne AIP Plus de 200.000 orphelins du Sida attendent d’être pris en charge en Côte d’Ivoire AIP Le Festival de l’électronique et du jeu vidéo d’Abidjan innove avec les Gaming Awards MAP Dakar: clôture de la 8e réunion du Conseil exécutif de la FAAPA par l’adoption du Plan d’action pour l’année 2022

Gouvernance / Le préfet Sètonnougbo déplore le faible taux de ressources mobilisées et appelle à corriger le tir à Sakété et Pobè


  20 Octobre      11        Politique (19503),

   

Porto-Novo, 20 oct. 2021 (ABP) – En tournée statutaire dans les communes du département du Plateau, le préfet Daniel Valère Sètonnougbo, a déploré mardi aux étapes de Sakété et de Pobè, le faible taux de mobilisation de ressources financières propres enregistré dans lesdites communes et a invité les élus à tout mettre en œuvre pour les relever et atteindre un niveau raisonnable avant la fin de l’année.

Dans la commune de Sakété, sur une prévision de 203.904.427 francs CFA, ce n’est qu’un montant de 82.107.290 qui a pu être mobilisé jusqu’à la date de 30 septembre 2021. Ce qui est estimé à un taux de 44,2%.

La commune de Pobè quant à elle, est à un taux de 51,18% de mobilisation de ressources propres à la même date et ce, sur sa prévision au titre de l’année en cours.

Une situation qu’a déploré le préfet Daniel Valère Sètonnougbo soutenu par le secrétaire général du département Rodrigue Magloire Kotounou qui, à chacune des étapes a porté un regard critique sur la situation tout en notifiant aux maires et à l’ensemble des conseillers communaux le risque que court les communes si elles n’arrivent pas à atteindre un taux élevé de mobilisation de ressources propres.

« Nous n’allons pas approuver un budget que nous savons d’avance irréaliste », les ont-ils avertis avant d’inviter les maires et leurs conseils à tout mettre en œuvre pour atteindre un niveau élevé de mobilisation de ressources propres afin d’éviter l’imposition de budget par la tutelle au moment opportun.

Rappelons que plusieurs questions liées au bien-être communautaire ont été abordées à chacune de ces deux étapes de la tournée statutaire du préfet du département du Plateau.

Dans la même catégorie