AIP La JCI de Toumodi plante plus de 1000 arbres pour lutter contre la déforestation AIP La FIF dévoile les grandes dates de la prochaine saison APS CORONAVIRUS : TROIS NOUVEAUX CAS RECENSÉS APS FORUM URBAIN MONDIAL : LE SÉNÉGAL VA ‘’PARTAGER SON EXPÉRIENCE’’ ET S’INSPIRER DES AUTRES APS ’’CASH TRANSFER’’ : PLUS DE 2 MILLIARDS CFA AUX MÉNAGES DE KAFFRINE APS « RAABI », LE DESTIN TRAGIQUE DE LA FEMME SÉNÉGALAISE SUR LES PLANCHES DE SORANO AIP Une mission de redynamisation du comité local de lutte contre la migration irrégulière à Daloa AIP Un plan d’action en élaboration pour repenser le système LMD dans le supérieur public AIP Le budget triennal 2023-2025 de la commune de N’douci en hausse APS Un animateur de radio invite les jeunes chanteurs à davantage s’inspirer du folklore local

Grand Bassam s’érige en capitale de la mode au Fashion Day


  8 Mai      23        Arts & Cultures (2155), Mode (26),

   

Abidjan, 08 mai 2022 (AIP)-La ville historique de Grand-Bassam a vibré, lors de la soirée du Fashion Day, samedi 07 mai 2022, au rythme de la mode made in Côte d’Ivoire.

Tout a commencé avec le créateur Ibrahim Fernandez  qui a su, à travers des matières soyeuses et aux soupçons de filets, styliser la ville balnéaire. Entre légèreté rappelant le farniente à la plage, les mailles évoquant la pêche artisanale et la scintillante  pour épouser le chic bassamois, il a donné force de vie à la thématique d’ériger ce festival en point de mire de la mode ivoirienne.

Dans le même élan, avec une touche de graphisme monochrome, Franck Gnamien a exécuté la note finale d’un festival du textile et de l’habillement appelé à être une institution, sous une salve d’applaudissements d’un public conquis.

Entre temps, le génie créateur des  stylistes Dieudonné Tra et Michaël Trah, a sublimé les ‘’fashionistas’’. Le public a également assisté au défilé des ‘’Mamans Bassam ». Une évocation de la marche glorieuse des femmes contre l’oppression coloniale qui a débouché, en 1949, à la libération de leurs époux incarcérés dans leur quête d’indépendance du joug impérialiste.

Heureux de cette soirée, le maire de la ville balnéaire, Jean-Louis Moulot a précisé que ce septième art, à la musique, en passant par l’artisanat d’art, la cité insulaire est un vivier culturel intarissable.

Et qu’en plus d’être l’un des fleurons du Tourisme et des Loisirs de la Sublime Côte d’Ivoire, Grand Bassam ajoute une corde supplémentaire à son arc créatif et attractif avec le carrefour de la création vestimentaire.

Avant le show-défilé, le centre de culture Jean-Baptiste Mockey, de la cité historique et balnéaire, patrimoine mondial de l’UNESCO, a servi de cadre à une Masterclass, le vendredi 6 mai.

Trois icônes, Pathé ‘O, Gilles Touré et la maison Michèle Yakice, représentée par la non moins experte, Michèle Okei, ont édifié l’auditoire des férus de mode et les néophytes sur une triple thématique : valorisation du textile africain, le prêt-à-porter comme rampe de lancement du développement de la mode et la formation comme facteur de l’essor de la mode ».

Dans la même catégorie