MAP Le Rwanda adopte des mesures strictes pour contrer une troisième vague de Covid-19 MAP Le Niger et le Nigeria confrontés à une « crise nutritionnelle majeure » chez les enfants (MSF) MAP Elections en Ethiopie : fermeture des bureaux de vote (Conseil national électoral) MAP Rabat abrite l’exposition « Delacroix, souvenirs d’un voyage au Maroc », une première en Afrique et dans le monde arabe MAP La CAF veut rendre le football africain plus compétitif (Président) APS SÉNOBA : LES POPULATIONS DÉPLORENT LE MANQUE D’EAU ET D’ÉLECTRICITÉ GNA Infant jaundice: what public needs to know and do? GNA Kenyan MP commends Ghana’s COVID testing speed GNA World Refugee Day: Ghana’s refugee population stands at 14,000 GNA 94 per cent of children fear unemployment in future

Guergarat : le Conseil de sécurité somme le polisario à respecter « pleinement » ses engagements auprès de l’Envoyé personnel du SG de l’ONU


  31 Octobre      70        Diplomatie (1061), Photos (4345), Politique (17386),

   

New York (Nations unies), 31/10/2018 (MAP) – Le Conseil de sécurité de l’ONU a sommé, mercredi, le polisario à respecter « pleinement » ses engagements pris auprès de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, M. Horst Kohler, eu égard à la nécessité impérieuse de n’engager aucune activité quelle qu’elle soit « à Bir Lahlou, Tifariti et dans la zone tampon à Guergarat ».

Dans sa résolution 2440 adoptée mercredi, le Conseil de sécurité a, dans un langage qui ne souffre aucune équivoque, enjoint au polisario de ne pas transférer certaines de ses soi-disant « fonctions administratives » dans cette zone, et à « remplir pleinement ses obligations eu égard à la zone tampon à Guergarat conformément à la résolution 2414 ».

La résolution balaie ainsi d’un revers de main les allégations mensongères du “polisario” concernant à un soi-disant “territoire libéré”, entretenues par l’Algérie et le mouvement séparatiste. En effet, l’engagement, dument consigné dans la résolution 2440, du “polisario” auprès de M. Horst Kohler, de ne plus retourner à Guergarate, ni transférer des structures à l’Est du dispositif de défense, est un aveu explicite de la supercherie de ces “territoires libérés”

Rappelons que dans la résolution 2414 adoptée en avril dernier, le Conseil de sécurité s’était dit “préoccupé”, par la présence du polisario à Guergarat, sommant le groupe séparatiste d’évacuer “immédiatement” cette région.

Le Conseil s’était ainsi déclaré “inquiet” par ces manœuvres du polisario, enjoignant les milices séparatistes de “s’abstenir de procéder à de tels actes déstabilisateurs”.

FI-FF.

Dans la même catégorie