ACP La Norvège promet son appui au processus électoral en RDC ACP EPST : élaboration prochaine d’une « Feuille de route bilatérale Education » à Kinshasa ACP Tenue d’un séminaire à Bruxelles sur le processus électoral en RDC ACP SADC/RDC : les agresseurs appelés à cesser tout soutien aux groupes armés ACP RDC- Norvège : 23 millions de couronnes norvégiennes destinés aux jeunes congolais APS La manœuvre nationale « FERLO 2022 » a pris fin à Dodji APS Vers la construction à Bango d’un Centre de formation aux métiers du pétrole à vocation sous régionale (ministre) APS Le Sénégal et le Maroc, seules équipes africaines en huitièmes de finale APS Le Sénégal dispose de 910 milliards de m3 de réserves de gaz (ministre) MAP Onze blessés dans l’attaque d’une mosquée dans le sud du Nigeria

Guinée équatoriale: Cinq morts dans l’assaut du siège d’un parti d’opposition (TV d’Etat)


  4 Octobre      7        Société (40305),

   

Malabo, 04/10/2022 (MAP) – Le gouvernement de Guinée équatoriale a affirmé, mardi, que quatre militants ont péri en inhalant des gaz lacrymogènes lors du violent assaut d’un parti d’opposition par la police à Malabo, a annoncé la télévision d’État.

Les forces de sécurité équato-guinéennes avaient attaqué, jeudi, le siège du parti d’opposition Citoyens pour l’innovation (CI), dissout en 2018.

L’opération s’était soldée par l’arrestation de son leader, Gabriel Nse Obiang, avec 150 sympathisants, après le refus de ce dernier d’honorer une convocation judiciaire concernant une enquête sur un projet d’attentat que le gouvernement prétendait avoir déjoué.

Convergence pour la Démocratie Sociale (CPDS), l’unique parti d’opposition disposant d’une existence légale, avait condamné cet « assaut », considérant que « ceux qui étaient à l’intérieur ne constituaient aucun danger », selon son secrétaire général Andres Esono Ondo.

Selon un communiqué du ministère de la Sécurité lu à la télévision d’Etat (TVGE), « les forces de sécurité ont employé des moyens non létaux, provoquant la mort de quatre militants de CI par inhalation de gaz lacrymogènes ».

La TVGE a rappelé qu’un policier avait été tué lors de l’opération.

Dans la même catégorie