MAP SM le Roi félicite l’équipe nationale de futsal sacrée championne de la CAN 2024 MAP CAN de futsal (Finale) : Le Maroc bat l’Angola 5-1, décroche son 3e titre d’affilée MAP CAN de futsal (Match de classement) : La Libye bat l’Egypte aux tirs au but (3-1), se qualifie pour le Mondial MAP Centrafrique : le bilan du naufrage d’une baleinière à Bangui grimpe à 62 morts MAP Marathon de Londres: victoire des Kényans Alexander Mutiso (hommes) et Peres Jepchirchir (dames) AIP Près de 600 contrats signés au cours du MASA 2024, selon la ministre Françoise Remark AIP MASA 2024: Un accord de partenariat signé pour le financement des ICC AIP MASA 2024: Le premier » Prix féminin Henriette Dagri Diabaté » décerné à l’artiste Lérie Sankofa AIP L’artiste Lafalaise Dion plaide pour le financement de l’industrie artistique AIB Le Burkina offre un Etalon de Yennega au peuple «frère» du Niger

Guinée : Médecin Sans Frontières Belge célèbre ses 20 ans en Guinée par une exposition à la villa d’Art de Kipé


  21 Février      24        Santé (15364),

 

Conakry, 21 Fév (AGP)- Pour marquer ses 20 ans d’existence en République Guinée,  Médecin Sans Frontières Belge, organise du 20 au 24 Février,une exposition ouverte au public à la villa d’Art de Kipé, dans la commune de Ratoma, à Conakry.
Une occasion pour les visiteurs de retrouver des images retraçant le riche parcours de cette organisation en Guinée.
Pendant quatre (4) jours, les moments forts dans la lutte contre le VIH/SIDA en Guinée et d’autres activités réalisées sur le terrain, seront partagés avec le public à travers des images et des œuvres d’Art, a-t-on indiqué.

A l’ouverture de l’exposition, David Therond, chef mission Médecins Sans Frontières en Guinée a loué les efforts fournis dans la lutte contre le VIH en Guinée tout en indiquant qu’il reste beaucoup à faire pour relever le défi.
« Nous avons beaucoup de succès dans ce projet. Cela nous encourage à continuer à toujours faire de grands efforts avec les équipes de médecins sans frontières et du ministère de la santé dans la lutte contre le VIH. Car il y a toujours une très forte stigmatisation qui existe dans les communautés. Toutes les personnes qui ont le VIH en sont victimes. Certaines n’osent pas aller se faire dépister parce qu’ils ont peur de la réaction de leur famille ou de leur conjoint, conjointe, leurs frères, leurs sœurs.
Nous avons un très grand nombre d’ambassadeurs qui osent témoigner à visage découvert de tout ce qu’ils ont vécu comme défi. Après avoir annoncé leur positivité à leurs communautés, à leur famille, ils sont passés par des défis mais ils ont réussi à les surmonter.

Donc, lutter contre la stigmatisation reste très important. Mais il est important de se faire dépister parce qu’on peut vivre avec le VIH, avoir des enfants qui vont naître négatifs et ça c’est uniquement si on prend son traitement après avoir été dépisté », a-t-il souligné.

Dans la même catégorie