MAP Accra: La Cédéao décide de maintenir la suspension de la Guinée de toutes ses instances et réclame la tenue des élections dans un délai de six mois (Communiqué) MAP Neuf civils tués dans une frappe aérienne au Nigeria (officiel) MAP Guinée: fin du premier épisode du virus de Marburg en Afrique de l’Ouest (OMS) MAP Le gouvernement éthiopien appelle à une action immédiate pour ramener une centaine de camions pas revenus du Tigray GNA ASF Outbreak: Over 200 pigs dead, seven farms affected GNA Felix Annan ends 10-year stay with Kotoko APS AFROBASKET 2021 : LES LIONNES ENTRENT EN LICE FACE À LA GUINÉE, SAMEDI APS CORONAVIRUS : 01 DÉCÈS ET 26 NOUVELLES INFECTIONS ANNONCÉS INFORPRESS São Vicente: Presidente da UCID volta a apelar para mudança de medida de coacção de Amadeu Oliveira “que está doente” INFORPRESS Futebol: Cabo Verde mantém-se no 77º lugar do ranking da FIFA

Guinée: Réflexion des femmes leaders sur l’inclusion financière


  29 Novembre      40        Finance (551),

   

Conakry, 29 nov. (AGP)- Un Panel a réuni vendredi, 29 novembre un groupe de femmes leaders dans leur domaine pour échanger avec des jeunes femmes futures entrepreneurs sur l’inclusion financière en Guinée. Cest une initiative du Groupe All Africa Global Média en collaboration avec l’agence Baantou.

Les panélistes étaient  composés entre autres de Dr Makalé Traoré, de Mme Sy Mariama Satina Diallo, toutes deux entrepreneurs, de Mme Malado Kaba, ancienne ministre de l’économie et des finances  et Mme Hann Djenaba Keita, coordinatrice nationale du centre international pour le commerce en Guinée.

Tour à tour, ces femmes  leaders ont expliqué les difficultés que les femmes rencontrent dans la réalisation de leurs projets générateurs de revenus et d’emplois.

Pour, Mme Sy Mariama Satina Diallo, la garantie bancaire exigée par les institutions financières est un frein pour permettre aux jeunes entrepreneurs d’accéder à des financements.

Dr Makalé Traoré, pour sa part,  a insisté sur l’accompagnement des pouvoirs publics et des structures financières en faveur de l’entreprenariat féminin car dit-elle pour lever les contraintes bancaires il faut créer la confiance et la solidarité entre tous les acteurs de la chaîne de valeur.

« Je conseille aux jeunes entrepreneurs d’investir 10 % de ce qu’ils gagnent pour le développement durable autrement dit, diviser leur profit en trois parties à savoir: investir une partie dans le capital, une partie pour les risques et la dernière partie pour le développement durable.

Les risques, le confort, la formation continue, la confiance en soi ont été entre autres concepts développés par les panélistes.

Dans la même catégorie