ACP Les infirmiers de la RDC appelés à se faire vacciner contre la Covid-19 pour se protéger et protéger la population ACP MSF réitère son partenariat avec le gouvernement de la RDC ACP 255 nouvelles personnes vaccinées contre la Covid-19 en RDC ACP Renforcement du partenariat avec «Village Reach » pour le transport des produits pharmaceutiques MAP SM le Roi donne Ses Très Hautes instructions pour l’envoi d’une aide humanitaire d’urgence au profit de la population palestinienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza GNA Madina MP calls for peaceful co-existence ANP Le Président Mohamed Bazoum rencontre les responsables des syndicats de l’enseignement supérieur APS COVID-19 : LE SÉNÉGAL RÉCEPTIONNE 300.000 DOSES DE VACCINS OFFERTS PAR LA CHINE GNA Greed, dishonesty and hypocrisy must be eschewed in ‘galamsey’ fight – Asantehene GNA COVID-19 has affected blood mobilisation – Dr Srofenyo

Guinée/politique : La diaspora africaine en Europe condamne l’ingérence de l’UE dans les affaires de la Guinée


  5 Novembre      27        Politique (16707),

   

Conakry, 05 nov. (AGP) – La mission conjointe d’observation électorale de la diaspora africaine en Europe et du groupe Agir Europe-Afrique, a tenu un point de presse, jeudi 05 octobre 2020, à la maison de la presse à Kipé, pour réagir sur la récente déclaration de l’Union Européenne (UE) sur le déroulement de l’élection présidentielle en République de Guinée.

La conférence de presse était placée sous le thème « africains, faisons confiance à nos institutions ».

Dans son intervention, Monsieur Amoikon Eba, membre de la mission, a fait comprendre que ce sont les guinéens qui sont allés à l’élection présidentielle du 18 octobre. Et seules la CEDEAO et l’UA ont le droit de se prononcer sur les insuffisances enregistrées dans l’organisation de cette élection, dans les règles de la démocratie. Mais pas l’UE, qui n’a pas observé le scrutin.

Pour Docteur Jean Claude, membre de la mission, l’UE ne détient ni l’exclusivité, ni le monopole des critères d’observation d’une élection.

Selon lui, les critères d’observation font parties des standards internationaux utilisés par toutes les organisations internationales pour attester la crédibilité d’un scrutin et des opérations post électorales.

« La déclaration de l’UE sur la crédibilité des résultats de l’élection présidentielle du 18 octobre, témoigne la volonté de l’UE de dicter à la République de Guinée sa façon de gérer ses affaires internes, de l’imposer son point de vue et son mépris vis à vis des institutions africaines et des organisations internationales.

La mission conjointe d’observation électorale de la diaspora africaine en Europe et du groupe Agir Europe-Afrique, condamne l’ingérence ‘’maladroite de l’UE’’ dans les affaires internes de la Guinée. Elle dénonce avec fermeté cette attitude méprisante de l’UE à l’égard des institutions de la Guinée et des organisations internationales qui ont observé le scrutin du 18 octobre », a fait savoir docteur Jean Claude.

Dans la même catégorie