ANP Dosso : Saisie de stupéfiants d’une valeur de plus de 30 millions de francs MAP CAN de futsal (3e journée/Groupe A) : Le Maroc se qualifie pour les demi-finales en surclassant la Zambie (13-0) MAP Tan-Tan : la Marine Royale porte assistance à 53 candidats à la migration irrégulière ANP Les accords sur la vente du brut de pétrole nigérien au centre d’un entretien entre le Chef de l’État et l’Ambassadeur de Chine au Niger MAP Nigeria: Des ONG demandent à l’Etat de ne pas autoriser Shell à vendre sa filiale onshore MAP Au 1er anniversaire du conflit au Soudan, Guterres préconise une solution politique AIP Une journée organisée en l’honneur des enseignants de l’UFRICA de l’Université Félix Houphouët Boigny AIP Mise en œuvre des CND : le ministère de l’Environnement lance un appel à projet (Communiqué) AIP La Côte d’Ivoire enregistre une avancée significative dans la lutte contre le changement climatique (Ministre) AIB Soum: L’armée burkinabè pulvérise des pick-up chargés de carburant et de munitions

Guinée/Procès des événements du 28 septembre: Paul Mansa Guilavogui ne reconnait pas les charges articulées contre sa personne


  8 Février      55        justice (233),

 

Conakry, 07 fév. (AGP)- Poursuivi pour meurtres, assassinats et viols entre autres, l’adjudant Paul Mansa Guilavogui a plaidé, mardi, 07 février 2023, non coupable des faits qui lui sont reprochés au tribunal de Dixinn délocalisé dans l’enceinte de la Cour d’Appel de Conakry, en son audience criminelle.

Placé sous mandat de dépôt le 22 mai 2015, l’accusé Paul Mansa Guilavogui a tout d’abord rejeté d’un revers de la main les charges articulées contre sa personne avant de livrer sa part de vérité dans les événements survenus le 28 septembre 2009, au Stade du même nom.

Pour lui, il a été mis aux arrêts pour la première fois, pour les événements du 03 décembre 2009, où l’ex président de la transition, le capitaine Moussa Dadis Camara a reçu une balle dans la tête.

Après avoir évoqué la persécution dont il a fait l’objet suite à l’attaque de l’ex président de la transition, le capitaine Moussa Dadis Camara, l’adjudant Paul Mansa Guilavogui dit ne rien connaitre des tristes événements survenus le 28 septembre 2009.

À l’en croire, le 28 septembre 2009, il n’était pas à Conakry. Il était parti, selon lui à Kankan, son unité d’origine pour récupérer son  salaire.

Après les événements du 28 septembre 2009, précise-t-il, des citoyens ont été soumis à des séances de tortures par Ibrahima Camara, alias « Begré », commandant du Camp Koundara, devenu finalement Camp Makambo.

« C’est Begré en personne qui torturait les gens. Moi je n’ai pas participé à la torture qu’il infligeait aux
gens qu’on arrêtait », précise l’adjudant Paul Mansa Guilavogui avant d’ajouter que lui-même, il a été enfermé par Begré à cause d’un détenu.
Il a par ailleurs signalé qu’il a été victime d’un règlement de compte de la part de sa hiérarchie. L’adjudant Paul Mansa Guilavogui est le dernier sur le rôle d’audiences.

Dans la même catégorie