AIP La 1ère session de la Commission nationale d’éligibilité au statut d’apatride ouverte MAP Variant Omicron : Un premier cas confirmé au Sénégal (institut) AIP Le préfet N’guessan Germain salue le leadership de la directrice de l’AIP AIP Frédéric Lapyere propose des politiques incitatives pour des secteurs créateurs d’emploi vert AIP Des améliorations notées dans le renforcement de la cohésion sociale dans la Bagoué AIP Anne Ouloto annonce un nouveau statut général de la Fonction publique AIP Point de la situation de la COVID-19 au 04/12/2021 AIB Koulpelogo: la diaspora vivant en Allemagne offre une machine à laver au CMA de Ouargaye AIB Koulpelogo: la diaspora vivant en Allemagne offre une machine à laver au CMA de Ouargaye APS LA JOURNÉE DE NETTOIEMENT ‘’BËSUP SETAL’’ VA AMÉLIORER LE CADRE VIE DES POPULATIONS (MINISTRE)

Guinée/Sport : Joseph Loua, premier athlète guinéen titré dans une compétition internationale plaide pour l’instauration de l’athlétisme dans le parcours scolaire


  19 Octobre      65        Education (6102),

   

Conakry, 19 oct (AGP) Le premier sportif guinéen, médaillé d’or dans une compétition internationale, Joseph Loua, athlète résident à Paris et à Barcelone en séjour au pays, a accordé une interview mardi, 19 octobre 2021, à notre reporter, au stade du 28 septembre de Conakry sis dans la commune de Dixinn. Objectif est de parler des tares dans la pratique de l’athlétisme en Guinée et des suggestions pour sa relance.
A l’entame, Monsieur Loua, athlète de haut niveau, a fait savoir, « la remarque est très amère et déplorable, quand j’ai constaté le niveau des athlètes guinéens, ça m’a donné envie de pleurer. Avec l’évolution de la science et de la technologie qui est liée au sport, je me disais que s’il y a un grand départ au niveau de certaines disciplines en Guinée, comment l’athlétisme, l’une des disciplines qui dans le passé ont donné exemple dans les compétitions africaines, peut de nos jours avoir des résultats aussi négatifs.

Il a fallu que je prenne contact avec les différents milieux sportifs quand je suis arrivé en Guinée. C’est ainsi que j’ai visité plusieurs écoles vers Coyah où je réside. J’ai assisté à leur pratique du sport. Là où ça n’existait pas, je les aidais à instaurer le sport surtout l’athlétisme, en faisant participer surtout les tout-petits qui sont à la maternelle. Parce dans certaines écoles, on croyait que les tout petits ne peuvent pas pratiquer le sport. Je leur ai dit que la motricité des jeux athlétiques pouvait permettre aux enfants d’aimer le sport et de s’initier en athlétisme ».
Ensuite, il a indiqué dès son arrivée au pays, « j’ai fait la promotion de la pratique de l’athlétisme dans plusieurs écoles, pour aider la jeunesse guinéenne à pratiquer le sport. Car la fédération guinéenne d’athlétisme m’avait nommé comme promoteur de l’athlétisme aux niveaux national et international. En qualité de champion d’Afrique médaillé d’argent et en or pour la Guinée aux jeux olympiques de 1996 et 1997, je dédie mon premier titre d’athlète de 1993 à Yamoussocro, quand je faisais la 7ème année, à la nouvelle première dame de la République de Guinée, Madame Lauriane Doumbouya. Parce qu’elle aime beaucoup les jeunes et les écoliers», a-t-il dit.

Avant de conseiller qu’il est nécessaire pour la fédération guinéenne de l’athlétisme de recommencer la pratique de l’athlétisme en changeant certains critères d’engagement et mettre à jour certaines programmations d’encadrement et un programme d’orientation, en faisant la liaison avec l’école nationale des sports y compris la fédération guinéenne d’athlétisme. Envoyer les entraineurs dans les écoles d’athlétisme. Renouer les pratiques de programmation. Prendre contact avectoutes les écoles et le MEPU-A pour l’orientation des étudiants à l’école des sports.
Il est à rappeler que Joseph Loua qui court sur cent (100) et deux cent mètres (200 m) aux jeux olympiques, a été champion d’Afrique de l’Ouest junior à Yamoussocro en 1993, capitaine de l’équipe olympique guinéen aux jeux olympique à Atlanta en 1996 et en 2000, médaillé d’argent au championnat d’Afrique des Nations catégorie senior en 1996 à Yaoundé, vice-champion d’Afrique, médaillé d’or aux jeux de la francophonie en 1997 à Madagascar.

Dans la même catégorie