MAP Bénin : le gouvernement et la BAD lancent un projet pour stimuler le secteur de la pêche et de l’aquaculture MAP Mali: la mission de formation militaire de l’UE quitte le pays MAP Nigeria : Le bilan de l’incendie d’une mosquée porté à onze morts Inforpress Governo quer fóruns como espaços para jovens debaterem, projectarem e participarem na tomada de decisões Inforpress Esgrima: Victor Alvares de Oliveira qualificado para os Jogos Olímpicos de Paris 2024 Inforpress Electra regista aumento em 2023 de mais de quatro mil clientes no pré-pago e 17 mil na tarifa social – PCA Inforpress Autor quer que nova geração conheça histórias antigas de São Nicolau com livro “Nhô Lila” ANP Niamey : Les ministres des affaires étrangères déterminés à faire de l’AES un outil privilégié de défense, de diplomatie et de développement (Conclusions réunion) APS SENEGAL-AFRIQUE-DIPLOMATIE / CEDEAO : Le président Faye appelle à consolider les acquis de l’intégration sous régionale APS SENEGAL-CULTURE / Avec des ”archives textiles”, Viyé Diba interroge la société de consommation

Guinée/Transition : Le CROC soulève des manquements dans la mise en œuvre du chronogramme de 24 mois


  19 Février      49        Politique (25520),

 

Conakry 19 fév (AGP)- Le Collectif Républicain pour le Retour à l’Ordre Constitutionnel (CROC) a animé une conférence de presse, ce lundi, 19 février 2024, à la maison commune des journalistes, dans la commune de Dixinn.

Dans leur déclaration, le président du parti FIDEL, M. Mohamed Lamine Kaba a fait savoir que, « suite à la réunion d’information et d’évaluation de certaines coalitions politiques ayant participé au cadre de dialogue inclusif inter-guinéen du 24 novembre 2022, plusieurs manquements relatifs à l’exécution du chronogramme de 24 mois issu de cette concertation avec les acteurs sociopolitiques et conformément à l’accord obtenu entre le gouvernement guinéen et la CEDEAO, ont été observés.

Il s’agit d’après le porte-parole du CROC: « du retard délibéré dans la mise en œuvre des 35 résolutions du cadre de dialogue inclusif inter-guinéen, la traine de pas du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation dans la réalisation effective du recensement administratif à vocation d’État civil qui doit doit aboutir au fichier électoral ; l’ absence du cadre d’échange sincère entre les acteurs sociopolitiques et les autorités de la transition après la démission des facilitatrices du cadre de dialogue inclusif inter- guinéen ».

Pour terminer, le président du parti FIDEL a soutenu que, « les coalitions politiques regroupées au sein du Collectif Républicain pour le Retour à l’Ordre Constitutionnel, interpelle les membres du gouvernement, du CNRD et du CNT ainsi que les Représentations Diplomatiques accréditées auprès des autorités guinéennes, de mettre en commun leur talent, leur volonté, leur imagination, afin de rendre possible le retour apaisé à l’ordre constitutionnel, dans le respect du chronogramme de 24 mois ».

Dans la même catégorie