FAAPA : Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines
APS Kaffrine: Le conseil départemental adopte 3 projets de 60 millions FCFA INFORPRESS Santa Catarina: Ribeira da Barca serve de inspiração para filme animado da realizadora francesa Marie Vieillevie APS Saint-louis: Un forum sur l’emploi pour lancer le projet « réussir au Sénégal » APS « Magal des deux Rakkas »: des dispositions prises pour réussir l’organisation (Officiel) APS Diourbel: Des denrées alimentaires de la ligue islamique mondiale à des nécessiteux MAP Mali/Présidentielle: aucune « fraude » constatée par les observateurs de l’UE au second tour INFORPRESS Frescomar anuncia novos investimentos em São Vicente e no Sal de mais de seis milhões de euros AIP Côte d’Ivoire/ Les capacités des agents vaccinateurs renforcées à Grand-Bassam AIP Côte d’Ivoire/ Le village de Lateko a célébré la deuxième édition de la fête des familles AIP Côte d’Ivoire/ Banque Atlantique Mali adopte une nouvelle identité visuelle

Henri Michel a démontré avec le Raja de Casablanca sa capacité à faire monter en puissance des équipes en quête de succès (Emmanuel Macron)


  25 Avril      31        Photos (18927), Politique (19001), Sport (6305),

   

Rabat, 25/04/2018 (MAP) – L’entraîneur français Henri Michel, décédé mardi, a démontré avec le Raja de Casablanca, champion d’Afrique des clubs en 2003 et champion du Maroc en 2004, sa capacité à faire monter en puissance des équipes en quête de succès, a affirmé le président Emmanuel Macron.

Dans un communiqué publié mardi soir par l’Elysée, le chef de l’Etat français a rendu un vibrant hommage à Henri Michel, soulignant qu’il était « un des entraîneurs les plus demandés de la coupe d’Afrique tant est reconnue sa capacité à faire monter en puissance des équipes en quête de succès, ce qu’il démontre aussi avec le Raja de Casablanca, champion d’Afrique des clubs en 2003 et champion du Maroc en 2004 ».

Le président français a par ailleurs relevé que «la discrétion et l’humilité» d’Henri Michel, ex-sélectionneur de plusieurs équipes nationales dont la France, ainsi que le Maroc, pendant cinq ans, auront fait «presque oublier la carrière exceptionnelle qui fut la sienne».

Il a également rappelé la brillante carrière du défunt au FC Nantes qu’ «il mena vers les sommets», avec trois titres de champion et une coupe de France.

M. Macron, qui a déploré la perte d’«un grand sportif et un homme d’une qualité morale exceptionnelle», a évoqué également la carrière tout aussi brillante de l’intéressé en équipe de France avec une soixantaine de sélections ainsi que son palmarès tout à fait distingué en tant qu’entraineur tant à la tête de l’équipe de France que d’autres sélections dont celle du Maroc.

«Partout il aura marqué les esprits par sa franchise sans arrogance, sa loyauté et son goût du travail bien fait», a-t-il souligné.

«Particulièrement à l’aise pour transmettre et former, Henri Michel aura fait émerger en France et dans les pays d’Afrique où il a exercé des talents nouveaux», a relevé le communiqué de l’Elysée en observant que «malgré la dureté parfois du monde du football, il s’y était forgé de solides amitiés, de celles qui survivent aux avanies de l’histoire».

Henri Michel est décédé, mardi, à l’âge de 70 des suites d’une longue maladie.

Dans la même catégorie