GNA « Super Body 2018 » launched By: Simon Asare GNA Sports Minister inaugurates a 10-member National Youth Policy Committee AIB Visite de Le Drian et sécurité, au menu de la presse en ligne burkinabè AIB Le journaliste a obligation de fournir des informations vérifiables (ministre Rémis Dandjinou) AIB Procès putsch manqué: Herman Yaméogo estime qu’il y a erreur sur sa personne MAP UA: Le kenyan Raila Odinga nommé Haut Représentant pour le développement des infrastructures en Afrique (communiqué) MAP Enlevé il y a une semaine, le milliardaire Dewji rentre « sain et sauf à la maison » AIP Le commissariat de police de Sikensi confronté à un problème de mobilité AIP Les cours d’anglais dispensés par des vacataires depuis 2014 au collège de Bouna AIP La mairie de Tafiré va dégager un fonds de 20 millions F CFA pour l’autonomisation de la femme

Henri Michel a démontré avec le Raja de Casablanca sa capacité à faire monter en puissance des équipes en quête de succès (Emmanuel Macron)


  25 Avril      34        Photos (19492), Politique (19897), Sport (6614),

   

Rabat, 25/04/2018 (MAP) – L’entraîneur français Henri Michel, décédé mardi, a démontré avec le Raja de Casablanca, champion d’Afrique des clubs en 2003 et champion du Maroc en 2004, sa capacité à faire monter en puissance des équipes en quête de succès, a affirmé le président Emmanuel Macron.

Dans un communiqué publié mardi soir par l’Elysée, le chef de l’Etat français a rendu un vibrant hommage à Henri Michel, soulignant qu’il était « un des entraîneurs les plus demandés de la coupe d’Afrique tant est reconnue sa capacité à faire monter en puissance des équipes en quête de succès, ce qu’il démontre aussi avec le Raja de Casablanca, champion d’Afrique des clubs en 2003 et champion du Maroc en 2004 ».

Le président français a par ailleurs relevé que «la discrétion et l’humilité» d’Henri Michel, ex-sélectionneur de plusieurs équipes nationales dont la France, ainsi que le Maroc, pendant cinq ans, auront fait «presque oublier la carrière exceptionnelle qui fut la sienne».

Il a également rappelé la brillante carrière du défunt au FC Nantes qu’ «il mena vers les sommets», avec trois titres de champion et une coupe de France.

M. Macron, qui a déploré la perte d’«un grand sportif et un homme d’une qualité morale exceptionnelle», a évoqué également la carrière tout aussi brillante de l’intéressé en équipe de France avec une soixantaine de sélections ainsi que son palmarès tout à fait distingué en tant qu’entraineur tant à la tête de l’équipe de France que d’autres sélections dont celle du Maroc.

«Partout il aura marqué les esprits par sa franchise sans arrogance, sa loyauté et son goût du travail bien fait», a-t-il souligné.

«Particulièrement à l’aise pour transmettre et former, Henri Michel aura fait émerger en France et dans les pays d’Afrique où il a exercé des talents nouveaux», a relevé le communiqué de l’Elysée en observant que «malgré la dureté parfois du monde du football, il s’y était forgé de solides amitiés, de celles qui survivent aux avanies de l’histoire».

Henri Michel est décédé, mardi, à l’âge de 70 des suites d’une longue maladie.

Dans la même catégorie