APS MALI-AFRIQUE-MUSIQUE/NECROLOGIE / Décès de Toumani Diabaté, illustre joueur de kora (famille) APS SENEGAL-SANTE / Il faut “réorienter la réponse au VIH”, préconise Maguette Ndoye Ndiaye APS SENEGAL-PECHE-EMIGRATION / Aïssatou Mbodj invite les pêcheurs à rester au Sénégal APS SENEGAL-ECONOMIE-EQUIPEMENTS / Fatou Diouf réitère la volonté de l’État de moderniser la pêche artisanale APS SENEGAL-HYDRAULIQUE -GOUVERNANCE / Distribution de l’eau : l’Etat invité à publier le contrat d’affermage signé avec le Groupe Suez ANP Niger: Présentation au Drapeau de 1010 élèves gardes nationaux de la promotion 2023 MAP Sénégal : Mission multisectorielle du Club Afrique Développement AIP Dr Edouard Fonh-Gbéi, l’ingénieur chevronné de la géoinformation (Portrait) MAP RCA: Les besoins humanitaires aggravés par les conflits dans les pays voisins (ONU) AIP Les acteurs de l’industrie planchent sur les enjeux stratégiques de la souveraineté industrielle

Houet : Fondation BOA dote 3 salles de classe à l’école primaire Darsalamy « B »


  3 Mars      26        Education (1305),

 

Bobo-Dioulasso, (AIB)- La Fondation du Groupe Bank of Africa (BOA), a doté l’école primaire publique Darsalamy « B », de trois nouvelles salles de classe, d’une valeur de plus 40 millions F CFA. L’infrastructure a été inaugurée, le jeudi 2 mars 2023 à Darsalamy, dans l’arrondissement 6 de Bobo-Dioulasso.

La Fondation Bank of Africa (BOA) veut améliorer les conditions de travail des enseignants et l’éducation des élèves de la région des Hauts-Bassins, particulièrement ceux de l’arrondissement N°6 de Bobo-Dioulasso.

Dans le but de leur offrir un cadre idéal à cet effet, elle a construit une infrastructure scolaire au profit de l’école primaire publique Darsalamy « B » afin de normaliser cette école.

La cérémonie d’inauguration s’est tenue le jeudi 2 mars 2023 à Darsalamy.

D’une valeur de plus de 40 millions F CFA, l’infrastructure est constituée d’un bloc pédagogique de trois salles de classe, d’un bureau, d’un magasin et d’un bloc latrine de trois boxes.

Le nouveau joyau est entièrement équipé en mobilier (bureaux, armoires, étagères, tables-bancs) et de manuels scolaires.

Selon la Coordonnatrice de BOA, Paule Sanou, c’est au regard de la vétusté des infrastructures dans la zone de Darsalamy que le projet de normalisation de l’école Darsalamy « B » a été approuvé par le Bureau exécutif afin d’améliorer l’offre éducative dans la localité.

« Au-delà d’être une institution financière, BOA est une entreprise citoyenne guidée par des valeurs de solidarités et de fraternité », a-t-elle indiqué.

Pour le responsable de la communication de la Fondation, Boureima Drabo, la construction de ce joyau a été motivée par le constat de l’insuffisance des infrastructures éducatives dans le pays.

Et ce geste, a-t-il dit, répond à un souci d’accompagner les autorités qui sont prises sur plusieurs axes.

« Nous les invitons à prendre soins de cette infrastructure pour motiver davantage le secteur privé à accompagner le gouvernement pour la dotation des autres localités du pays en infrastructures éducatives », a-t-il lancé aux bénéficiaires.

Pour le Chef de circonscription d’éducation de base (CCEB) de l’arrondissement 6 de Bobo-Dioulasso, Seydou Traoré, la communauté éducative de Darsalamy était dans le besoin en matière d’offre éducative, car pour l’année scolaire en cours, l’école compte 758 élèves pour 9 salles de classes (84 élèves par classe).

« Ce joyau donnera non seulement la possibilité d’une éducation pour tous, mais aussi de décongestionner les larges effectifs en vue de l’amélioration des activités pédagogiques », a soutenu M. Traoré.

Il a ainsi remercié le donateur pour son engagement aux côtés des autorités éducatives avant de les rassurer quant à la bonne gestion de cet édifice.

Pour sa part, le directeur de l’école primaire publique Darsalamy « B », Inoussa Traoré, a laissé entendre que la réception et l’inauguration de cette infrastructure est un ouf de soulagement pour lui et ses collaborateurs.

« Ce bâtiment est arrivé au bon moment puisqu’il permettra de désengorger les salles de classe. Ce qui va faciliter l’apprentissage et engendrer également de meilleurs résultats », s’est-il réjoui.

A l’écouter, les effectifs pléthoriques ne permettaient pas de dérouler le programme normal de l’enseignement par journée car il fallait diviser la classe par groupe.

Ce qui, selon lui, prenait beaucoup de temps. Quant à la présidente de la délégation spéciale (PDS) de l’arrondissement 6, Salimata Compaoré, ce geste de la fondation BOA est la preuve que l’institution est une entreprise citoyenne qui impacte la vie de bon nombre de citoyens.

« Je ne peux que dire merci à la fondation BOA pour ce joyau », a affirmé Mme Compaoré, avant d’inviter l’Association des parents d’élèves (APE) et les enseignants à l’entretien de cette infrastructure.

Dans la même catégorie