MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

IA en Afrique: nécessité d’investir dans le développement d’une infrastructure numérique (UNESCO)


  3 Juin      22        Economie (21743), Science (606), Société (45887),

 

Rabat, 03/06/2024 (MAP) – Le sous-directeur général pour la communication et l’information de l’UNESCO, Tawfik Jelassi, a mis en avant, lundi à Rabat, la nécessité pour l’Afrique d’investir dans le développement d’une infrastructure numérique pour tirer pleinement parti du potentiel offert par l’intelligence artificielle (IA).

S’exprimant sur les besoins de l’Afrique en termes d’IA et de transformation digitale, dans le cadre du Forum de haut niveau sur l’Intelligence Artificielle, qui se tient jusqu’à mercredi, M. Jelassi a indiqué que les besoins de l’Afrique sont multiples, notamment en matière des besoins d’infrastructures de qualité, de capacité de calcul, de connectivité internet fiable, de centres de données et d’alimentation électrique en continu.

A cet égard, il a souligné l’importance de former une main d’œuvre qualifiée pour développer et mettre en place les solutions de l’IA, surtout que la population la plus jeune se trouve en Afrique, appelant, en outre, à mettre en place des cadres réglementaires et des politiques de soutien favorisant l’innovation, tout en garantissant une approche éthique et responsable.

De même, M. Jelassi a préconisé une gouvernance des données à travers l’établissement de lois sur la protection des données, en particulier face à plusieurs risques imposés par l’usage de l’IA, dont l’équité, la désinformation, la responsabilité de la protection des données privées, en plus des tendances préoccupantes en termes des modèles de langage par rapport au genre, où les femmes sont souvent décrites comme ayant un rôle domestique.

Pour ce qui est de la gouvernance, il a estimé qu’une approche unique ne convient pays, d’où la nécessité de combiner plusieurs approches pour réglementer cette technologie, à travers l’adhésion de toutes les parties prenantes pour une approche globale et locale et un cadre de gouvernance réglementaire international.

Par ailleurs, il a fait savoir qu’un récent sondage mondial a révélé que 66% des personnes interrogées pensent que l’IA affectera considérablement leur vie dans les 3 à 5 années à venir, 52% des personnes exprimant une certaine appréhension des systèmes de l’IA.

S’agissant de l’investissement en IA, l’étude a fait état d’une augmentation de 13% en 2023 par rapport à 2022, pour atteindre 25 milliards de dollars investis dans l’IA générative.

Dans le même sillage, il a mis en avant l’adoption accrue de l’IA par les entreprises, dont 55% d’entre elles l’utilisent dans des activités commerciales, et 82% font état de réduction de coût grâce à l’AI.

Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ce Forum de haut niveau de trois jours est initié par l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) à travers son Centre international d’intelligence artificielle du Maroc « AI Movement », en partenariat avec l’Unesco, et rassemble des leaders mondiaux, des experts en technologie, des décideurs politiques et des représentants de la société civile pour discuter des dernières avancées en matière d’IA au Maroc et dans le reste de l’Afrique.

Dans la même catégorie