AIP La ministre Françoise Remarck s’engage à améliorer les conditions de travail de son personnel AIP Françoise Remarck promet de soutenir les initiatives culturelles pour dynamiser le secteur des arts MAP Niger: une personne tuée et cinq enlevées « par des bandits » près de la Libye (ministère de l’Intérieur) MAP Togo: levée de la suspension des accréditations pour la presse étrangère MAP Liberia : le FAD approuve un financement de 10 millions de dollars pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle MAP La CEDEAO lance officiellement ses programmes de promotion du genre et de l’égalité en Côte d’Ivoire AIP Digitalisation : La CIE primée au B2B digital 2024 pour ses avancées en intelligence artificielle AIP Adama Bictogo reçoit la nouvelle présidente du parlement de la CEDEAO MAP Rwanda: début de la campagne électorale pour la présidentielle et les législatives du 15 juillet MAP Cyclone Gamane: Madagascar a besoin de 124 millions de dollars pour la reconstruction

Inauguration à Diffa d’un Centre numérique dédié à la jeunesse


  15 Mai      39        Infrastructure (744), Technologie (1094),

 

Diffa, 15 Mai (ANP) – Un Centre Communautaire Numérique dédié à la jeunesse dénommé « SHIMODOURAM » a été inauguré ce mercredi 15 Mai 2024 à Diffa. La cérémonie a été présidée par le Conseiller Technique de la Ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, Dr Seyni Bodo Bachirou.

Le centre SHIMODOURAM (orientation/guidance en langue Kanouri) est une initiative du Programme Alimentaire Mondiale (PAM) pilotée par l’ONG KARKARA dans le cadre du projet Emergency Telecommunication Cluster (ETC) sur financement du Gouvernement du Luxembourg.

Ce projet régional, qui a vu le jour pour la première fois au Niger, vise à réduire la fracture numérique et combler les lacunes en matière d’informations et de technologie auxquelles sont confrontés les jeunes dans les pays du Sahel.

Ce centre, entièrement alimenté par des panneaux solaires, s’aligne avec les objectifs du gouvernement nigérien et ceux des Nations Unies visant à réduire l’empreinte carbone.

En plus des opportunités qu’il offre en termes de connectivité et d’apprentissage pour les populations hôtes, les réfugiés et les déplacés, le Centre permet également la création d’emplois pour les jeunes qui assurent la gestion, l’entretien et le fonctionnement.

« Nous sommes ravis de collaborer avec le PAM qui œuvre à combattre les causes profondes de la pauvreté à travers son programme de résilience intégré », a déclaré le Représentant de la Ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes dans son discours de lancement.

M. Seyni Bodo Bachirou s’est surtout réjoui du fait « qu’en plus de ses actions contre la faim et la pauvreté, le PAM investit dans la digitalisation et le développement d’infrastructures sécurisées, essentielles à la connectivité et à la résilience face aux défis technologiques actuels ».

Selon lui, « ces initiatives favorisent également l’intégration des personnes déplacées et encouragent un échange constructif entre les communautés », des actions qui s’inscrivent en faveur du développement de la jeunesse, qui sont au cœur des priorités du Programme de Résilience pour la Sauvegarde de la Patrie.

Par ailleurs, a-t-il soutenu, « la création d’un cadre propice à la mise en œuvre de solutions durables contribuera à la construction du Niger dont nous rêvons tous. Il s’agit d’une société qui répond non seulement aux aspirations de ses citoyens, mais qui offre également un environnement propice à la gestion des mouvements de populations pour diverses raisons.

M. Seyni Bodo Bachirou s’est enfin réjoui que ce centre va « améliorer la coordination dans les activités de réponses humanitaires entre les acteurs et les populations déplacées mais est aussi, à termes, un outil important dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie des solutions durables ».

Pour M. Koisha Aboubacar, Directeur Adjoint du PAM au Niger, cette initiative n’est qu’une « modeste illustration de notre engagement à accompagner la jeunesse du Niger, notamment celle victime de crises à se relever et atteindre les objectifs de développement ».

Une remise des attestations de formation aux pensionnaires du centre, suivie de la coupure du ruban et une visite guidée du centre, a sanctionné la fin de la cérémonie.

Dans la même catégorie