APS LES JEUNES INVITÉS À FAIRE BON USAGE DES RÉSEAUX SOCIAUX APS LE SAMES VA TENIR UN SIT-IN SILENCIEUX, LE 17 MAI APS RAMADAN : LA MAIRIE DE KAOLACK DÉCAISSE 35 MILLIONS DE FRANCS CFA POUR LES NÉCESSITEUX APS INCENDIE À L’HÔPITAL MAGATTE-LÔ : LE SAMES EXIGE UNE ‘’ENQUÊTE IMPARTIALE’’ APS DU MATÉRIEL ET DES VÉHICULES POUR LES SERVICES CHARGÉS DE LA GOUVERNANCE DE L’ÉTAT CIVIL APS POUR LA KORITÉ, LA RÉGION DE MATAM EST BIEN APPROVISIONNÉE EN DENRÉES ALIMENTAIRES, SELON LE SERVICE DU COMMERCE ANP Le Représentant résident du FMI pour le Niger assure au Président Mohamed Bazoum l’accompagnement de son Institution AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministère de l’Education nationale engagé dans l’amélioration de sa collaboration avec les éditeurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement d’un nouveau magazine scientifique en ligne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le paysage audiovisuel dominé par la forte audience des chaines du Groupe RTI (Etude)

Incendie de l’école Pays-Bas : Désolation, indignation, compassion et solidarité pour les victimes


  14 Avril      19        Société (31847),

   

Niamey, 14 Avril (ANP) – L’incendie qui a ravagé une école du quartier périphérique de Niamey « Pays-Pays » le mardi 13 avril dernier, occasionnant la mort d’une vingtaine d’élèves, a créé des sentiments profonds de désolation, d’indignation, de compassion et de solidarité pour les victimes, selon les différents témoignages recueillis par une équipe de l’Agence Nigérienne de Presse (ANP).

Aux premières vues du lieu du sinistre, ce sont des classes en paillotes complètement calcinées, des classes construites en matériaux définitifs fortement endommagées, laissant au passage des débris de tables-bancs, éléments sur lesquels la police scientifique cherchent à connaître l’origine de l’incendie.

A leurs côtés, des parents des victimes et des enseignants, sur les visages desquels se lit un sentiment de désolation et de chagrin.

Elh Abass Souley, un résident du quartier Pays-Bas qui a perdu deux (2) de ses fils dans cet incendie attend, comme tous les autres parents de victimes, la livraison des corps pour l’inhumation.

Sur place, plusieurs acteurs de l’éducation et autorités politiques et coutumières ont fait le déplacement pour apporter leur soutien et compassion aux parents et enseignants des victimes.

« Il est important qu’à partir d’ici que les autorités arrêtent les classes en paillotes. Je crois que c’est le moment d’aller vers la construction des classes moins chères avec une architecture innovante, comme promis par le nouveau Président de la République dans son discours d’investiture », nous a déclaré le Secrétaire général du Syndicat National des Enseignants du Niger (SNEN).

Le vice-président de l’Association des parents d’élèves du Niger, M. Wissillimane Ransarantane a, pour sa part, déploré la situation tout en appelant les autorités publiques à remplacer les classes en paillotes par celles en matériaux définitifs.

M. Adamou Dandakoye Djibo, le président de l’Association des promoteurs des écoles privées du Niger, a, quant à lui, indiqué qu’ils ont fait le déplacement pour apporter leur soutien moral à l’ensembles des parents des victimes, les enseignants et les responsables de l’éducation et « pourquoi pas voir dans quelle mesure, en tant qu’école privée, nous pouvons aider à trouver des solutions si possible par rapport à cette situation d’incendies récurrents dans les écoles primaires et secondaires », a-t-il annoncé.

L’incendie, qui s’est déclaré ce mardi 13 avril 2021 aux environs de 16 heures (heure locale), a ravagé une trentaine de classes (toutes catégories confondues), occasionnant la mort d’une vingtaine d’élèves du préscolaire de cet établissement qui compte un peu plus de 2000 élèves.

Les autorités éducatives de la région de Niamey ont suspendu les cours pour cette journée du mercredi 14 avril 2021, alors que la faîtière des scolaires nigériens, l’Union des Scolaires Nigériens (USN), y a proclamé une journée de deuil national.

Dans la même catégorie