MAP La reconnaissance US de la marocanité du Sahara a contraint « les uns à dévoiler leurs cartes, les autres à sortir du bois » (Quid.ma) MAP M. Bourita s’entretient avec son homologue gambien INFORPRESS Porto Novo: Sebastião Monteiro ministra formação de construção de tambores de São João INFORPRESS Jako Cisco lança seu primeiro ‘single’ a solo intitulado de “terapia” INFORPRESS Santa Catarina: Bloco B do Liceu Amílcar Cabral recebe obras de reabilitação orçadas em seis mil contos INFORPRESS IGAE chama atenção para proibição da reutilização de garrafas de cerveja para engarrafar grogue INFORPRESS Covid-19: Escola SOS da Praia fechada após diagnósticos positivos INFORPRESS Assembleia Municipal da Praia suspensa após alegada ilegalidade na apresentação dos relatórios de conta e de actividades INFORPRESS Maio: Agricultores de Monte Vermelho “indignados” com decisão de aumentar número de beneficiários da água do furo MAP M. Bourita s’entretient avec son homologue guinéen

INSTITUTIONNALISATION DU ZAKAT AU TOGO : L’ACMT LANCE LE FONDS TOGOLAIS DE LA ZAKAT


  19 Avril      19        Société (31874),

   

Lomé, 19 avr. (ATOP) – L’Association des cadres musulmans au Togo (ACMT) a lancé le Fonds Togolais de la Zakat (FTZ), le samedi 17 avril à Lomé.
Le lancement du FTZ par l’ACMT est une volonté des cadres musulmans d’institutionnaliser la pratique du 4e pilier de l’Islam qui est la Zakat ou l’aumône légale, longtemps négligé. Le FTZ, permettra de ramener les musulmans à la synergie d’actions, de faire revivre un pilier important pour l’Islam et de montrer le vrai visage du social dans l’islam à travers celui-ci. L’objet de ce projet est, entre autres, d’apporter une meilleure explication sur l’importance de payer la Zakat dans ses différentes composantes.
Afin d’y parvenir, une cartographie des donateurs et des bénéficiaires de la Zakat sera réalisée, un système de collecte et de redistribution sera mis en place, une assistance sera apportée aux bénéficiaires en vue de mettre en place des AGR, et des projets sociaux (Forages, écoles, structures de santé…) au profit de la population.
Le directeur exécutif du FTZ, Alioune Mamadou Diouf, a expliqué que dans son principe, la zakat est prélevée obligatoirement par l’Etat musulman et redistribuée aux nécessiteux. Mais, d’après lui, avec la décadence des Etats islamiques, la zakat a subi le même sort que les autres institutions et aujourd’hui la zakat tend à devenir une pratique individuelle laissée à l’appréciation et à la conscience de chacun. Il a ajouté que de plus en plus le prélèvement se fait par soi-même et la distribution sous forme de sommes très faibles remises aux pauvres et même le plus souvent aux dignitaires religieux, ce qui est contraire à la pratique.
Le président de l’ACMT, Issifou Abdourafiou a indiqué que l’ambition de son association au-delà du volet socio-économique qui caractérise la Zakat, est de mettre en confiance tous les acteurs engagés dans cette œuvre divine de grande portée. Il a convié tous les musulmans au Togo à s’approprier ce noble projet afin d’assurer à la communauté musulmane togolaise et au-delà, les chances d’une vie meilleure à travers les projets sociaux dans le domaine de la santé, de l’hydraulique villageoise et particulièrement dans la prise en charge des couches vulnérables.
Le président du conseil d’administration, Imam Sani Karim, a précisé que le délaissement de la pratique de ce pilier par beaucoup de musulmans et surtout par les fonctionnaires, laisse libre cours aux mendiants et autres personnes malhonnêtes de sillonner de maisons en maisons, chaque année, pour réclamer cette zakat. Ce qui, selon lui, va être désormais réglé à travers la mise en place de ce FTZ.
Le FTZ est composé des organes comme le conseil d’administration chargé du pilotage du projet ; de la direction exécutive, organe opérationnel du projet ; du comité fiqh, chargé de vérifier la conformité des décisions et actions avec la législation islamique ; d’un cabinet d’audit pour le contrôle de conformité des comptes.

Dans la même catégorie