AIP L’AIP remporte deux prix au Grand Prix FAAPA 2021 AIP La journée de l’entreprenariat féminin célébrée à Abidjan APS LES INVESTISSEMENTS DES ENTREPRISES CHINOISES EN AFRIQUE ESTIMÉS À 43 MILLIARDS DE DOLLARS EN FIN 2020 (LIVRE BLANC) AGP Guinée/Éducation : Pierre Kolié, 5ème de la République en sciences expérimentales au bac unique session 2020 plaide pour une bourse d’études à l’étranger AGP Guinée/Transition : Compte rendu du Conseil des Ministres AIP La Côte d’Ivoire s’offre 836 400 doses de vaccin Sinopharm pour lutter contre le covid-19 AIP La Suisse et la Côte d’Ivoire signent trois accords en matière de migration à Berne AIP Plus de 200.000 orphelins du Sida attendent d’être pris en charge en Côte d’Ivoire AIP Le Festival de l’électronique et du jeu vidéo d’Abidjan innove avec les Gaming Awards MAP Dakar: clôture de la 8e réunion du Conseil exécutif de la FAAPA par l’adoption du Plan d’action pour l’année 2022

Institutions / La loi portant loi de finances rectificative 2021 adoptée à l’Assemblée Nationale


  20 Octobre      16        Politique (19503),

   

Porto-Novo, 20 oct. 2021 (ABP) – Les députés de la huitième législature, ont à l’unanimité adopté par vote mardi, à la faveur d’une plénière au palais des gouverneurs à Porto-Novo, la loi N°2021-10 portant loi de finances rectificative 2021, sous la houlette du président de l’institution parlementaire, Louis Gbèhounou Vlavonou et en présence du ministre d’État chargé de l’économie et des finances, Romuald Wadagni et deux autres représentants le gouvernement.

A travers ce vote, les élus du peuple ont donné le quitus au gouvernement pour la hausse du Budget général de l’Etat, gestion 2021. Un budget, qui a connu une hausse de 21,7% par rapport à celui initial.

De la présentation du rapport de la Commission des finances et des échanges sur le projet de collectif budgétaire gestion 2021, il ressort que le projet de loi de finances rectificative pour la gestion 2021 s’équilibre en ressources et en charges à la somme de 2985,046 milliards de FCFA, en augmentation de 21,7 % par rapport à la loi de finances initiale. Un rapport qui renseigne davantage sur les raisons de la hausse de ce budget. Lesquelles raisons sont relatives notamment entre autres à l’intégration au budget de l’État, des dépenses additionnelles induites par l’extension dès la rentrée 2021-2022 du programme national d’alimentation scolaire intégré, les moyens financiers supplémentaires nécessaires à l’accélération des travaux de desserte du territoire national en eau potable, les crédits nécessaires pour adresser les défis liés à la résurgence de la crise due à la pandémie de Covid-19, les moyens nécessaires à l’accélération et à l’achèvement des travaux sur divers chantiers ouverts au titre du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) et autres.

Au cours des débats, les députés ont salué la pertinence des choix économiques et financiers opérés par le gouvernement et ont insisté sur la nécessité de remanier le budget de l’État gestion 2021 qui découle selon eux, des grandes mutations observées au cours de l’année.

Dans la même catégorie