MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

Intégration du genre dans les programmes : le ministère en charge de la décentralisation forme les points focaux relais du Grand Lomé


  5 Juin      11        Société (45887),

 

Lomé, 5 juin (ATOP) – Le ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et du Développement des Territoires, à travers sa Cellule focale genre (CFG) initie les 5 et 6 juin à Lomé, un atelier de formation à l’endroit de ses points focaux relais des préfectures, communes et de la chefferie traditionnelle du Grand Lomé.
Cette session porte sur le thème : « Intégration du genre dans les politiques, programmes et projets des préfectures, communes et chefferie traditionnelle : Rôle et mission des cellules focales genre ». Elle est appuyée techniquement par la GIZ à travers son programme Gouvernance et décentralisation « PRODEG IV ». Cet atelier clôture la série de formation des points focaux relais des structures déconcentrées et décentralisées, des services rattachés audit ministère et du conseil régional de la chefferie traditionnelle faite dans les cinq régions administratives du pays.
La formation vise à renforcer les capacités des participants sur le concept « genre », afin que ceux-ci puissent jouer pleinement leur rôle de relais dans leurs différentes localités. Plusieurs modules vont meubler les travaux. Il s’agit notamment de la compréhension du concept genre, de la politique nationale d’équité et égalité genre, du rôle et mission de la cellule ainsi que de la stratégie de prise en compte du genre dans la planification et programmation des programmes. Les participants vont également formuler des recommandations et élaborer une feuille de route de mise en œuvre.
« Le concept genre est devenu une réalité non négligeable pour tout pays qui aspire à un développement inclusif et durable », a dit la présidente de la cellule focale genre du ministère en charge de l’Administration territoriale, NamaloGnaku. Le genre, poursuit-elle, implique la prise en compte des préoccupations et des expériences des femmes ainsi que celles des hommes dans la conception, l’exécution, la supervision et l’évaluation des politiques et des programmes.
Le secrétaire général du ministère chargé de l’Administration territoriale, Esso Koudjoou a exhorté les bénéficiaires de la formation à tirer le maximum de profit des enseignements et à les mettre en pratique pour une intégration réelle du genre dans les politiques et programmes.
Le chef composante PRODEG IV, SangbanaMocktar a encouragé les équipes du ministère en charge de la Décentralisation et du ministère délégué chargé du Développement des Territoires à continuer les actions initiées en faveur de la promotion du leadership des femmes. Il a réitéré la disponibilité de la coopération allemande à soutenir les réformes et initiatives de renforcement de capacités visant à promouvoir l’égalité des sexes en vue de l’atteinte des objectifs du développement durable.
Le maire d’Agoè-Nyivé 1, KoviAdanbounou a assisté à la cérémonie d’ouverture des travaux.

Dans la même catégorie