AIP Des éleveurs de San Pedro renforcent leurs capacités AGP Gabon : L’UDERE s’implante au village ‘’la Sango’’ GNA Medical Centre dedicates October for free breast screening GNA All our schools are accredited – ASICS ANP Zinder accueille, cette année, la célébration de la 42è Journée Mondiale de l’Alimentation APS L’ONG APRIECA RÉALISE UN COMPLEXE SCOLAIRE À KEUR MASSAR (RESPONSABLE) APS KAOLACK : LES FIDÈLES D’AUTRES PAYS À L’ASSAUT DE MÉDINA BAYE GNA Tema Community-2 Market women coached on proper handwashing AIP Distribution de kits scolaires au groupe scolaire Lokaha 2 de Sinématiali ANP Le Niger suspend les activités minières et de carrière dans la zone de Tamou (Zone des trois Frontières)

Inter : L’innovation sera l’atout majeur pour une Afrique de jeunes talents prêts à relever des défis (Conférencier)


  27 Juin      39        Innovation (71), Photos (4420),

   

Abidjan, 27 juin (AIP)- L’administrateur de Digital Africa, Hervé Pillaud a déclaré, mercredi, que c’est en permettant à la jeunesse africaine de développer au pays les nouvelles technologies de synergie avec les agriculteurs de plus en plus formés et des jeunes entrepreneurs locaux, que l’agriculture africaine pourra prendre son envol.

« L’innovation sera l’atout majeur pour une Afrique qui regorge de jeunes talents prêts à relever des défis. Déjà au Kenya, « My farm», fournit une plateforme pour mettre en contact des agriculteurs directement avec des acheteurs et s’informe de l’évolution des prix afin d’optimiser le calendrier de plantation et de récolte. Bai sedoum, au Sénégal, permet l’accès au financement en mettant en relation des coopératives d’agriculteurs et des particuliers qui veulent investir dans l’agriculture », a précisé M. Pillaud.

Il s’exprimait, lors du lancement du programme « Impulse », où il était invité à exposer sur l’agriculture face aux enjeux de terrain.

Pour le conférencier qui est lui-même un agriculteur, l’amélioration de la productivité, l’accès aux marchés, aux financements permettront d’améliorer les revenus pour les petits exploitants comme pour les agro- entreprises.

« Ces innovations vont permettre à l’agriculture africaine du 21ème siècle de développer l’agriculture raisonnée en utilisation d’intrants et intensive en utilisation de connaissances », a-t-il indiqué.

ako/fmo

Dans la même catégorie