MAP « Gitex Africa » : Les banques appelées à adopter des campagnes de sensibilisation innovantes pour faire face aux cyberattaques (atelier) MAP Le Maroc, une source d’inspiration pour l’Afrique pour accélérer la transition digitale (PDG de Kaoun International) MAP Le statut croissant de l’Afrique en tant que leader mondial de transformation numérique mis en avant au premier jour de Gitex Africa MAP Sénégal: neuf morts à Dakar et Ziguinchor dans des violences survenues après la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko (ministre de l’intérieur) ACI CONGO: Akouala Atipault entend organiser une journée de communication sur le Maep AIP Les réformes et actions du ministre Souleymane Diarrassouba pour la valorisation des produits de l’Artisanat AIP La 5e édition du Marché Ivoirien de l’Artisanat prévue en novembre au parc des expositions d’Abidjan (Ministre) AIP Le Corps diplomatique accrédité en Côte d’Ivoire exhorté à mobiliser les opérateurs économiques à participer massivement au MIVA 2023 AGP Gabon/4ème Assemblée générale des maires du Gabon : le foncier en débat AGP Coopération Sino-Gabonaise : Ali Bongo reçoit l’amiral Dong Jin pour une visite de travail

JIF 2020 : Acho Mireille encourage les femmes à pratiquer le métier de mécanicien


  7 Mars      36        LeaderShip Feminin (439), Société (42277),

 

Abidjan,7 mars (AIP) – La mécanicienne Acho Mireille, la seule femme à occuper cette fonction dans l’entreprise de transport et de logistique, SOCOTRA, a invité les femmes à s’intéresser et pratiquer à ce métier qu’elle juge passionnant et stimulant à bien des égards.

« J’encourage les sœurs. Nous les femmes on ne veut pas se salir. Elles jugent que c’est difficile. A l’épreuve du temps, elles se rendront compte que c’est exaltant », a déclaré Mlle Acho, vendredi, à l’occasion de la célébration des femmes de cette entreprise à Abidjan, dans le cadre de la Journée internationale de la femme (JIF) 2020.

Pour cette passionnée du travail bien fait, les salissures liées aux huiles et autres débris, ainsi que les efforts physiques consentis pour démonter, monter des moteurs et le contact avec le sol n’entament pas son amour de la mécanique.

Acho dit s’armer de courage et d’amour débordant pour continuer sur ce chemin qu’elle a choisi. « Je me couche par terre pour enlever les démarreurs, les alternateurs. Je préfère ça », a-t-elle affirmé, tout en témoignant être encadrée par des hommes forts de sensibilité et de compréhension. « Les encadreurs m’encouragent beaucoup. Je confie à Dieu chaque jour, mon travail », a-t-elle ajouté, se félicitant d’apporter une touche féminine à ce travail.

Portée par l’amour des véhicules dès son jeune âge, Acho a embrassé le métier de mécanicienne après une formation en électro-mécanique au collège d’enseignement technique (CET) d’Adzopé. « Je me suis engagée dans ce métier. J’aime ça », a-t-elle conclu.

Le directeur général de l’entreprise de transport et de logistique, Samy Merhy, a salué son dynamisme qui participe à l’essor de sa société et à la promotion des valeurs féminines.

Nmfa/kp

Dans la même catégorie