ANP Tahoua : Cérémonie de réception d’un centre de prise en charge holistique des victimes de violences basées sur le genre ANP Tillabéri : Inauguration du laboratoire d’agro-écologie de l’Université Boubakar Bâ couplée à une journée porte ouverte ANP La journée mondiale contre le travail des enfants célébrée à Dosso ANP Niger : La Fondation Issoufou Mahamadou (FIM) tient sa première Assemblée Générale à Niamey GNA Assemblyman donates 30 coconuts seedlings GNA Komenda College of Education launches ‘One Student, One Tree’ Project. ACI l’Arpce appelée à plus de rigueur pour la sécurité des consommateurs ACI Point sur les chiffres fiscaux du budget indicatif de la loi rectificative APS ABDOULAYE FAYE ÉTAIT PÉTRI DE COURAGE ET D’INTÉGRITÉ (MACKY SALL) APS CORONAVIRUS : UN DÉCÈS ET 52 NOUVEAUX CAS ANNONCÉS

Journalisme sensible au genre : l’Institut PANOS organise un concours dénommé « Femmes, occupez les médias »


  20 Décembre      54        LeaderShip Feminin (320),

   

NIAMEY, 20 Déc. (ANP) – Le Conseiller du Ministre de la Communication, M. Abdoullahi Nouhou, a présidé, ce vendredi 20 décembre dans la Salle de conférence de la Maison de la Presse de Niamey, la cérémonie de remise des prix aux lauréats du concours dénommé « Journalisme sensible au genre ».

Il s’agit d’un Programme mis en œuvre par l’Institut PANOS Afrique de l’Ouest, avec le soutien financier du Ministère néerlandais des Affaires Etrangères dans quatre pays de l’Afrique de l’ouest, à savoir : le Niger, le Mali, le Sénégal et la Côte d’ivoire.

Ce programme a pour objectif de promouvoir les droits politiques des femmes, notamment le droit à la participation politique, et de lutter contre les violences basées sur le genre.

L’Institut PANOS était en collaboration avec l’Institut de Formation aux Techniques de l’Information et de la Communication (IFTIC) pour organier cette compétition ouverte à trois régions du pays qui sont Niamey, Maradi et Zinder sur le thème : « Femmes, occupez les médias ».

20 productions étaient en compétition dont 4 en presse écrite, 9 en radio et 7 en télévision. Le jury a attribué un prix d’encouragement d’une valeur de 300.000 francs CFA à la plus jeune journaliste candidate qui est Melle Mahamane Barmou Mariama Christine.

Un prix spécial d’un montant de 500.000 francs est décerné à l’œuvre de la presse écrite intitulée ‘’Quotidien des filles domestiques’’ de Melle Rakia Adamou du Journal « Eclosion ».

Le deuxième prix est attribué à l’œuvre titrée ‘’Enquête sur les facteurs encourageant les femmes à aller aux centres de soins’’ de Zara Moctar Goni de la Télévision « Gaskiya » de Zinder.

Et le Grand prix a été décerné à Mme Bouli Adamou Idé de la Télévision « Bonferey ». Elle remporte le premier prix d’une valeur d’ 1.000.000 de francs CFA avec son œuvre intitulée « La loi sur le quota : 20 ans après ».

En ouvrant ces travaux, le Conseiller du Ministre de la Communication a rappelé que cette compétition vise à « Revisiter les problèmes multiples et multiformes de la femme nigérienne en vue de les résoudre et éventuellement de les atténuer ». Elle devra aussi permettre à ces femmes  « de prendre conscience de leurs problèmes et éventuellement de s’engager pour le résoudre », a-t-il ajouté.

Le Représentant du Conseil d’administration de l’Institut Panos Afrique de l’ouest, M. Abdourahamane Ousmane a déclaré que pour l’institut Panos, une des voies les plus sûres pour atteindre cet objectif, « c’est de faire en sorte que les voies des femmes aient de la résonnance. Et les médias sont le canal le plus efficace pour que les voies des femmes soient amplifiées, pour qu’elles portent loin et qu’elles comptent dans la société et dans la gestion des pays respectifs ».

« Femmes, Occupez les médias » est un engagement et il faut que « les médias reflètent cette égalité que nous voulons entre les hommes et les femmes dans le cadre de la construction démocratique de notre société », a poursuivi M. Abdourahamane Ousmane.

La Directrice Générale de l’IFTIC, Mme Ousmane Fatouma Idé, a, pour sa part, souligné que cette compétition a pour but de « fêter la femme autrement, cette femme marginalisée, meurtrie, violentée aussi bien dans son foyer que dans l’administration, physiquement et moralement ».

« C’est dans l’objectif de réduire toutes ces inégalités envers la femme que la loi sur le quota a été votée au Niger. Vue son importance pour les autorités de la 7e République, cette loi a fait, il y a quelques jours, l’objet d’une relecture en vue de prendre toutes les conditions de la femme nigérienne », a rappelé la Directrice Générale de l’IFTIC.

« Je suis plus que convaincue que l’Institut Panos Afrique de l’Ouest a considéré ces inégalités pour créer le Projet « Femmes, Occupez les Médias », a-t-elle noté.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence du Président du Conseil d’administration de la Maison de la Presse, M. Ibrahim Harouna, du Directeur Général de l’Agence Nigérienne de Presse (ANP), M. Sadi Arimy, de la Présidente d’APAC-Niger, Mme Amina Niandou, ainsi que des responsables des médias publics et privés.

Dans la même catégorie