ANGOP La FILDA/2024 va mettre en exergue la production agricole familiale ANGOP L’Angola et la Namibie réfléchissent sur la réduction de la bureaucratie pour des questions de santé ANGOP L’OMS réitère son soutien à la promotion des soins de santé primaires en Angola MAP La MAP et ITALPRESS renforcent leur coopération médiatique MAP Accra : Début de la 45ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA avec la participation du Maroc MAP Côte d’Ivoire : appel à une intensification de la lutte contre la criminalité forestière APS Courses hippiques : le président du CNG de Matam passe en revue les difficultés du secteur AIB Bogandé : Les populations réaffirment leur soutien à la Transition et plaident pour plus de sécurité AIB Ganzourgou/Assainissement : La population mobilisée pour une opération de curage de caniveaux à Zorgho AIB Burkina : le gouvernement veut produire de l’engrais à hauteur de 15 milliards FCFA pour améliorer la production agricole

Journée de l’enfant africain : L’ONG Le Refuge appelle à reconnaître les enfants handicapés comme des individus à part entière


  21 Juin      4        Société (45925),

 

Aboisso,20 juin 2024 – L’ONG Le Refuge a organisé, samedi 15 juin 2024, dans le cadre de la de la journée de l’enfant africain, une célébration sous le thème, « Médias et droits humains : éducation, tradition et inclusion » dans la sous-préfecture de Nouamou au cours de laquelle elle a appelé à reconnaître les enfants handicapés comme des individus à part entière.

La célébration a réuni des enfants des écoles primaires locales et 18 enfants malentendants venus d’Anyama. La directrice de l’ONG, Anne Bakoum, a insisté sur l’importance de l’éducation inclusive, exhortant parents et éducateurs à voir au-delà des handicaps et à traiter ces enfants comme des individus dotés des mêmes droits et potentiels que les autres.

« Les enfants handicapés doivent être reconnus comme des individus à part entière, avec les mêmes droits et opportunités que leurs pairs », a-t-elle déclaré.

Représentant le député de Tiapoum, Kamara Bakary, parrain de l’événement, Siaka Camara, a souligné le rôle crucial des médias dans la sensibilisation aux droits des enfants et des personnes handicapées, insistant sur l’importance de changer les perceptions et attitudes à leur égard.

Le sous-préfet de Nouamou, Salimata Fofana, a encouragé l’utilisation des médias pour briser les préjugés, rappelant que le soutien communautaire est essentiel pour garantir un environnement inclusif.

La journée a été marquée par des sketches, des danses, des poèmes sur la défense des droits des enfants, et une initiation à la drummologie par le maître tambourineur Gboko Adjoumani.

La célébration s’est conclue par la distribution du livre « Chaque enfant est une étoile » de l’auteur Jean-Pierre Mukendi, symbolisant l’engagement de la communauté envers l’inclusion et le respect des droits de tous les enfants.

Cet événement s’inscrivait dans le cadre de la Journée de l’enfant africain, une initiative de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), en mémoire des enfants de Soweto, un township de Johannesburg en Afrique du Sud, tués en 1976 alors qu’ils protestaient contre la politique éducative discriminatoire du régime d’apartheid.

Dans la même catégorie