MAP CPS de l’UA: Le Maroc réitère la primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU en matière de maintien de la paix et de la sécurité internationales MAP Niger: la compagnie pétrolière chinoise CNPC « suspend » des travaux pour des raisons de « sécurité » MAP Les partis politiques sud-africains exigent une Commission parlementaire pour superviser la Présidence MAP Le Maroc et Côte d’Ivoire saluent hautement leur partenariat stratégique et leur coopération bilatérale Inforpress AP-CPLP: Rui Semedo e Carmen Martins partilham mesmo olhar sobre democracia em Cabo Verde Inforpress AP-CPLP: Rui Semedo e Carmen Martins partilham mesmo olhar sobre democracia em Cabo Verde Inforpress Fogo: Agricultores das zonas mais agrícolas da ilha iniciaram a primeira monda Inforpress Fogo: Agricultores das zonas mais agrícolas da ilha iniciaram a primeira monda ANP Différend Niger-Benin : une délégation Nigérienne de haut niveau à Cotonou MAP Le Chef de la diplomatie ivoirienne salue le leadership et l’engagement fort de SM le Roi en faveur de la paix et du développement en Afrique

Journée du réfugié : La RDC enregistre plus de 7,3 millions de déplacés internes (UNHCR)


  21 Juin      9        Société (45975),

 

Bunia, 21/06/2024 (MAP)- Plus de 7,3 millions de déplacés internes ayant fui les conflits armés dans leurs milieux respectifs en République démocratique du Congo (RDC) ont été dénombrés par le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), a-t-on indiqué jeudi de source onusienne.

«Actuellement en RDC, plus de 7,3 millions de personnes sont des déplacées internes et plus d’un million de congolais se retrouvent en errance sur le continent africain dans les pays voisins à la recherche de la survie», a déclaré Mme Angèle Dikongué-Atangana, représentante de l’UNHCR en RDC, citée par l’Agence congolaise de presse (ACP).

«Personne ne choisit d’abandonner sa maison et sa vie. Chercher refuge n’est pas un choix, mais la seule option pour de nombreuses personnes pour survivre, trouver la paix et garder leurs rêves en vie», a dit la responsable onusienne qui s’exprimait au cours d’une séance de travail avec le vice-gouverneur de l’Ituri à Bunia (Nord-est de la RDC), à l’occasion de la commémoration de la Journée mondiale des réfugiés.

Angèle Dikongué-Atangana a souligné que «le HCR poursuivra ses efforts dans la recherche des solutions aux problèmes des personnes forcées de fuir, tout en appelant toutes les communautés concernées à rechercher la sécurité et à toujours dénoncer les situations qui contraignent des milliers de personnes à fuir leurs villages et parfois à plusieurs reprises».

Par ailleurs, la représentante de l’UNHCR a révélé que la RDC héberge environ 527.000 réfugiés venus des pays étrangers.

«La RDC, malgré ses propres problèmes, accueille environ 527.000 réfugiés venus des pays voisins et même plus loin», a noté Mme Dikongué-Atangana, ajoutant que ce pays a besoin de la solidarité de la communauté internationale pour subvenir aux besoins de toutes ces personnes.

«La RDC comme pays qui accueille les réfugiés a besoin de la solidarité de la communauté internationale pour trouver des solutions aux problèmes de ces personnes forcées à fuir leur milieu de vie», a-t-elle lancé.

Sur les 7,3 millions de déplacés internes en RDC, la province de l’Ituri, sous Etat de siège, a enregistré à elle seule 1,3 millions de personnes forcées de quitter leurs milieux de vie à cause de l’activisme des groupes armés.

«Au nombre de ces déplacés internes, la province de l’Ituri compte, à elle seule, près de 1,3 million de personnes», a fait savoir Angèle Dikongué-Atangana.

L’activisme des groupes armés, étrangers et congolais en Ituri a occasionné des déplacements massifs des personnes fuyant des exactions perpétrées par des éléments de ces forces négatives. Cette situation a provoqué des conséquences indéniables qui nécessitent une réponse humanitaire urgente, afin de solutionner aux besoins des déplacés.

«L’Ituri à l’instar d’autres provinces sœurs, fait face à des vagues de déplacements massifs internes et accueille d’autres réfugiés en provenance des provinces voisines. C’est ici l’occasion pour nous de demander au pouvoir public et aux organisations de la société civile d’envisager des actions humanitaires et des campagnes de mobilisation et sensibilisation, en vue de l’intégration des personnes déplacées», a souligné le commissaire divisionnaire principal Raüs Nkutu Chalwe, vice-gouverneur de l’Ituri.

La Journée mondiale du réfugié a été instituée en 2021 sur base de la résolution 55/76 des Nations Unies consacrée au cinquantième anniversaire du Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

Pour l’année 2024, cette journée est placée sous le thème « La solidarité avec les personnes déplacées de force et les solutions qui peuvent leur être proposées » .

Dans la même catégorie