ATOP Kozah/autonomisation économique des femmes rurales : des groupements renforces sur la vie associative à Kara ATOP Lacs/campagne de dépistage et de chirurgie de la cataracte :2000 yeux recouvrent la vue APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT-TRANSPORT / Le GGGI et le CETUD en accord pour impulser la dynamique de transformation de la mobilité urbaine à Dakar APS SENEGAL-PECHES-GESTION / De nouvelles mesures de surveillance des activités de pêche annoncées – Agence de presse sénégalaise – APS APS SENEGAL-FRANCE-MONDE-CULTURE / Dakar, hôte d’une exposition collective de travaux résonnant avec les métiers d’art APS SENEGAL-AFRIQUE-JUSTICE / Cour de justice de la CEDEAO : des avocats formés au système de gestion électronique des affaires APS SENEGAL-FOOTBALL-DECISION / ‘’Affaire Ababacar Sarr’’ : la commission de Recours de la FSF statue en faveur du Jaraaf, le Stade de Mbour relégué APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Gestion des écosystèmes : vers l’aménagement de 13 forêts dans cinq régions (officiel) APS SENEGAL-SPORT-DEVELOPPEMENT / Sadio Mané expose au PM ses projets sportifs et ses ambitions dans l’agro-industrie APS SENEGAL-SOCIETE / L’ONG Direct Aid Society offre des moutons de Tabaski à 110 familles de la région de Dakar – Agence de presse sénégalaise – APS

Journée internationale des droits des femmes : Une conférence-débat et la remise de fourneaux aux femmes transformatrices de poissons marquent l’événement à WIMAFRICA


  8 Mars      31        Société (45593),

 

Lomé, 8 mars (ATOP) – Une conférence-débat sur le thème, « Investir en faveur des femmes : accélérer le rythme » et une cérémonie de la remise de 100 fourneaux aux femmes transformatrices de poissons marquent en prélude la célébration de la Journée internationale des droits des femmes, le jeudi 7 mars à Lomé.
Ces évènements sont initiés par WIMAFRICA, un regroupement des femmes maritimes en collaboration avec la Communauté des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO). Ils s’inscrivent dans la célébration chaque année de la journée de 8 mars.
La célébration de cette Journée est devenue une tradition depuis 1975. Le Togo célèbre encore cette année la femme qui est au centre du développement de son économie. En effet, la plateforme portuaire regroupe des femmes du secteur maritime, portuaire et de transport qui se forgent une place et excellent dans ce monde qui autrefois était exclusivement masculin.
Le ministre de l’Economie maritime, de la Pêche et de la Protection côtière, Edem Kokou Tengué s’est réjouis de se retrouver avec les femmes de l’Afrique en général et de la CEDEAO en particulier pour commémorer cette journée qui se veut une rencontre d’échanges et de partages d’expériences en vue de parvenir à l’autonomisation de la femme.
« Cette célébration vous interpelle et vous amène en tant qu’organisations internationales et associations de femmes, à conjuguer vos efforts pour l’atteinte des objectifs de développement notamment l’ODD 5, afin d’œuvrer pour l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles », a indiqué M. Tengué.
Le ministre a relevé que WIMAFRICA est une organisation qui met en exergue la participation des femmes dans tous les aspects de l’économie bleue, tant en matière de politique, de plaidoyer que de prise de conscience des enjeux maritimes et le renforcement des capacités entrepreneurial et l’emploi des femmes dans tous les domaines du secteur maritime.
S’agissant de la conférence-débats, M. Tengué a affirmé qu’elle offre une opportunité pour les femmes de s’enrichir des expériences des experts maritimes et d’échanger sur les pratiques et le rôle des femmes en général et plus exclusivement celles du secteur maritime, en vue de la conservation et l’exploitation de manière durable des océans, des mers et des ressources marines pour un développement durable.
Le représentant-résident de la CEDEAO près de la République togolaise, Barros BacarBanjai a souligné que son organisation s’est outillée du « Cadre stratégique pour le Genre » afin de répondre de manière très innovante aux problèmes des femmes et des jeunes filles et d’autres segments vulnérables de la population dans l’espace communautaire. « C’est fort de cela qu’en la représentation permanente de la CEDEAO près la République togolaise accompagne le gouvernement dans ses efforts en faisant don de fourneaux et bassines aux femmes et jeunes filles de Katanga, victimes de l’érosion côtière », a-t-il précisé.
La présidente continentale de WIMAFRICA, Mme AkuéléYevonaAdanlété Lawson et la représentante pays auprès de WIMAFRICA, Mme Akata Chantal, ont remercié M. Banjai, pour sa contribution à la réalisation de cent fourneaux en faveur de ces femmes. Elles sont convaincues que leurs consœurs ont leur place dans ce monde en pleine mutation et les exhortent à tirer profit des communications et des échanges d’expériences en vue de répondre favorablement aux attentes des membres.
« Restons toutes engagées et mobilisées pour l’autonomisation, l’épanouissement, le développement professionnel de la femme en milieu du travail et l’entreprenariat pour une meilleure visibilité de la femme togolaise et africaine », a conclu la présidente continentale.

Dans la même catégorie