MAP Quatre tueurs à gages abattus lors d’une fusillade à Durban (police) MAP Renforcement de la coopération entre le Sénégal et les États-Unis APS SENEGAL-DROGUES /40,3 Kg de cocaïne saisis à l’AIBD (Douanes) APS L’Afrique représente plus de la moitié des urgences sanitaires dans le monde (OMS) APS Louga : lancement d’une opération de plantation de 5000 arbres MAP Classement FIFA: Le Maroc au 14è rang mondial MAP Sénégal: Saisie de 40,3 Kg de cocaïne à l’aéroport de Dakar (Douanes) MAP Algérie : Amnesty déplore « la répression » exercée par les autorités contre  »la dissidence pacifique » MAP Les athlètes marocains participant aux JO commencent à affluer vers Paris MAP Guinée: Les autorités nient les arrestations de militants et demandent des enquêtes sur leur « enlèvement » présumé (communiqué)

Journée Mondiale du Réfugié : Les autorités régionales de Diffa et le HCR solidaires des réfugiés vivant dans la région


  20 Juin      72        Société (45924),

 

Diffa, le 20 Juin (ANP) – Les autorités régionales de Diffa et les responsables du Haut-commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) ont, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale du Réfugié ce jeudi 20 juin 2024, salué la résilience des réfugiés vivant dans la région de Diffa.

Cette année, c’est le Camp des réfugiés du village de Sayam Forage dans la commune de Chetimari qui a abrité les festivités entrant dans le cadre de la célébration de cette journée dans la région de Diffa. Cette édition 2024, note-on, est placée sous le thème « Solidarité avec les réfugiés ».

Face aux réfugiés de Sayam Forage, le Gouverneur de la Région de Diffa, le Général de Brigade Mahamadou Ibrahim Bagadoma a souligné que dans un contexte d’augmentation du nombre de personnes déplacées de force au Niger en général et dans la région de Diffa en particulier, ce thème offre une occasion de « se montrer solidaire avec les personnes forcées à fuir, de célébrer leurs forces, de penser aux défis auxquels elles sont confrontées, d’appeler à des solutions à leur situation, tout en reconnaissant et en mettant en valeur les contributions des communautés hôtes qui les ont gracieusement accueillies au fil des ans ».

Selon lui, aussi longtemps que les réfugiés sont en exil, ils doivent avoir la possibilité de devenir des membres actifs des communautés qui les ont accueillis, que ce soit par le travail, l’éducation, le sport ou d’autres activités pour une meilleure inclusion. « Les réfugiés doivent pouvoir mettre à profit leurs talents et leurs passions pour subvenir aux besoins de leurs familles et apporter leurs contributions au pays qui les accueille et être moins dépendants vis-à-vis de l’assistance », s’est-il convaincu.

Le corpus juridique du Niger, indique-t-on, notamment la loi sur les réfugiés, leur offre cette possibilité à travers les garanties de droits qui sont appliquées par les différents services étatiques et privés, alors que les interventions des différents partenaires concourent à ce noble objectif d’assistance et d’autonomisation.

Pour le Gouverneur de la Région de Diffa, le thème de cette année invite à être des acteurs qui contribuent de manière positive à changer le cours de l’histoire. « Oui, a-t-il dit en effet, nous devons agir contre les injustices, les guerres, les violations graves des droits de l’homme. Nous devons agir pour valoriser la dignité humaine et non la bafouer. Nous devons être sensibles à ce qu’ont enduré nos frères réfugiés et leur être solidaires en posant des gestes et des actes qui renforcent leur sécurité ».

Le Gouverneur Bagadoma de rappeler que les plus Hautes Autorités du CNSP font du bien-être des populations hôtes, déplacées internes et réfugiées en général une priorité et ce conformément à l’esprit et à la lettre des conventions et traités internationaux que le Niger a ratifiés. « C’est le lieu de rappeler et d’insister sur le fait que toute la législation nationale est favorable à la protection des personnes en déplacement, notamment les réfugiés que nous célébrons aujourd’hui », a insisté le Général de Brigade Mahamadou Ibrahim Bagadoma.

Il a, part la suite, saisi l’occasion pour remercier toute la population de la région de Diffa et en particulier celle de Sayam Forage pour l’hospitalité légendaire dont elle a toujours fait montre à l’endroit des réfugiés. Je salue la bravoure et la dignité de cette population qui a accepté les réfugiés comme ses frères, des personnes à accueillir, des personnes en détresse qui ont besoin d’un havre de paix », a-t-il témoigné.

Il a aussi fait une mention spéciale à la Sous-Délégation du HCR à Diffa qui, selon lui, ne ménage aucun effort pour apporter protection et assistance aux réfugiés et autres populations déplacées et vulnérables dans la région de Diffa.

Pour sa part, le Chef sous bureau HCR Diffa, M. Zoueke Makouaka Charles, il a affirmé que la Journée Mondiale du Réfugié « nous interpelle sur le sort des millions de personnes qui sont dans cette douloureuse situation à travers le monde. Notre message principal est que nous pouvons tous faire plus pour œuvrer à un monde où les réfugiés sont les bienvenus ».

Après avoir adressé la « profonde reconnaissance » du HCR au Gouvernement de la République du Niger en général et aux Autorités régionales de Diffa en particulier pour « l’hospitalité légendaire dont il n’a cessé de faire montre à l’égard des réfugiés, ces personnes contraintes de fuir les guerres, les persécutions et la violence sous toutes ses formes », le Responsable onusien a « salué vivement l’engagement politique des autorités nigériennes sur l’assistance et la protection des personnes déplacées », mais aussi « le travail de l’ensemble de la communauté humanitaire, qui œuvre dans les conditions difficiles pour soutenir les populations déplacées de force aux côtés du Gouvernement du Niger ».

M. Charles a ensuite réaffirmé que « l’UNHCR reste plus que jamais déterminé et engagé à soutenir les efforts de l’Etat nigérien dans la protection et la recherche quotidienne de solutions durables en faveur de nos semblables affectés par le déplacement forcé ».

A l’endroit des Réfugiés, M. Zoueke Makouaka Charles a adressé un message d’espoir tout en soulignant que « nous savons votre profonde aspiration à vous relever et assurer votre autonomisation, loin de l’assistanat perpétuel. Sachez que nous vous portons dans notre cœur et allons œuvrer inlassablement pour vous rendre résilients et capables d’assurer votre bien-être, en toute autonomie ».

Il les a également exhortés au « respect strict des lois et règlements de la République du Niger ».

Il faut noter auparavant les mots de bienvenue et de jouissance de l’Administrateur Délégué de la Commune rurale de Chetimari, M. Breme Mamane.

Plusieurs activités culturelles ont contribué à l’éclat de la célébration de cette édition 2024 de la Journée Mondiale du Réfugié au camp des réfugiés de Sayam Forage.

Il est enfin à retenir que la région de Diffa compte actuellement 299.141 déplacés de force dont 154.963 déplacés internes (chiffres Ministère de l’Action Humanitaire), 116.138 réfugiés, 26.690 retournés nigériens et 1350 demandeurs d’asile (chiffres Direction Régionale de l’Etat Civile de Diffa) affectés par la crise du Nord-Est nigérian caractérisée par des violences sur les civils qui les ont poussés à trouver refuge dans les ménages, villages et sites au sein de la région de Diffa.

Dans la même catégorie