GNA Four arrested over attacks on motorists APS A PODOR, MACKY SALL VANTE LE PROGRAMME DE RÉALISATION D’INFRASTRUCTURES APS LES RÉFORMES SONT NÉCESSAIRES POUR RÉPONDRE AUX BESOINS DES CITOYENS (MINISTRE) APS LE SUTELEC DÉPLORE LA ‘’NON IMPLICATION’’ DES PARTENAIRES SOCIAUX À L’ÉLABORATION DU CODE DE L’ÉLECTRICITÉ APS VERS UNE AUGMENTATION DES EMBLAVAGES POUR ATTEINDRE L’AUTOSUFFISANCE EN RIZ GNA GIPC urged to package investment prospects in Ahafo Region AIP Le retour du président Gbagbo doit être un moment de paix pour Gagnoa, selon le président de la FPU GNA Trader jailed eight years for child stealing AIP Investiture du président du COSIM : Le Président Alassane Ouattara exhorte à la promotion d’un islam d’amour AIP Côte d’Ivoire : Le projet de production intensive de maïs hybrides lancé à Bondoukou

Journées cinématographiques de Carthage : 10 films sénégalais seront projetés à la 29è édition


  10 Août      59        Arts & Cultures (1636), Cinéma (185),

   

Dakar, 10/08/2018 (MAP) – Le directeur de la cinématographie du Sénégal, Hugues Diaz, a fait savoir que dix films sénégalais seront projetés lors de la 29e édition des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) en Tunisie, prévue du 03 au 10 novembre prochain.

Le Sénégal prévoit aux JCC une « grande vitrine’’ de son cinéma, « à travers toutes ses générations » a dit M. Diaz, lors d’une rencontre tenue la veille entre une délégation tunisienne et des acteurs culturels du Sénégal.

« Ce sera également l’occasion de présenter la vitrine culturelle du Sénégal avec les expressions les plus pertinentes de la danse, de la musique et de l’art culinaire », a soutenu Hugues Diaz.

La délégation tunisienne des JCC conduite par son directeur général, Mohamed Nejib Ayed, et le chargé des Relations internationales, Taoufik Jabeur, a, du 7 au 10 août, échangé avec les autorités et la communauté culturelle et cinématographique du Sénégal.

Le Sénégal est l’un des invités d’honneur de la 29e édition des Journées cinématographiques de Carthage, avec le Brésil, l’Inde et l’Irak.

Selon Mohamed Nejib Ayed, le Sénégal est choisi pour « rendre hommage au cinéma sénégalais de par ses illustres cinéastes notamment, le père du cinéma africain, Ousmane Sembène ».

Il a aussi justifié ce choix par le fait que « ces trois dernières années, il y a eu un intérêt particulier des autorités pour le cinéma sénégalais avec l’encouragement qu’il y a eu dans la production et la création de nouvelles salles ».

Dans la même catégorie